Johann Nepomuk Hummel | biographie

Biographie

Johann Nepomuk naît à Presbourg, alors en Hongrie royale (aujourd'hui Bratislava en Slovaquie). Enfant prodige, il reçoit ses premières leçons de musique de son père Joseph Hummel[1],[2], musicien de l'École impériale de musique militaire et chef d’orchestre du théâtre, puis de Franz Paul Rigler grand virtuose du temps qui enseigne les claviers à l'école royale. Ensuite, la famille s'installe à Vienne et le jeune Hummel est admis comme élève de Mozart qui l’héberge dans sa propre maison (1786-1788)[2] et grâce à qui il donne son premier concert à Dresde à neuf ans en 1787[1],[2].

Hummel entreprend assez jeune une tournée européenne. Il rencontre pendant cette période de prestigieux compositeurs, tel que Joseph Haydn (1791), qui, à l’issue d’un concert du jeune musicien, lui donne en remerciement une guinée. Hummel étudie aussi à Londres, où il reste quatre ans, auprès du compositeur italien Muzio Clementi, puis auprès d’Antonio Salieri, et il commence alors à composer.

Johann Nepomuk Hummel (date inconnue).

Vers cette époque, le jeune Ludwig van Beethoven arrive à Vienne. On dit souvent qu’entre les deux compositeurs, il y avait une rivalité très marquée. En fait, ils sont amis, même si leurs relations connurent des hauts et des bas et que leurs partisans forment deux camps rivaux.

Hummel a 26 ans lorsqu'il succède à Joseph Haydn comme Hofkapellmeister (« maître de chapelle de la cour ») et donc directeur de la musique chez le prince Esterházy (1804). Il est déjà l'auteur de très nombreuses œuvres (concerto pour trompette en mi majeur, musiques de scène, dont 22 opéras) et consacre cette période de sa vie à l’écriture de pièces religieuses (cinq messes). En 1811, il quitte la cour du Prince.

En mai 1813, il épouse la chanteuse Elisabeth Röckel (de) (1793–1883), qui lui donne deux fils : Eduard (1814–1893), également musicien et Carl (1821–1907), peintre et aquafortiste. En 1816, la famille déménage à Stuttgart, où Hummel est nommé maître de chapelle. Il y reste jusqu'en 1818. L'année suivante, la famille s'installe à Weimar.

Hummel est également pianiste, le plus grand virtuose de l’époque selon ses contemporains, dont la renommée rivalise avec celle de Beethoven. Il donne ainsi des concerts dans toute l’Europe.

Dans d'autres langues
Afrikaans: Johann Hummel
беларуская (тарашкевіца)‎: Ёган Нэпамук Гумэль
Lëtzebuergesch: Johann Nepomuk Hummel
norsk nynorsk: Johann Nepomuk Hummel
Simple English: Johann Nepomuk Hummel
slovenčina: Ján Nepomuk Hummel
slovenščina: Johann Nepomuk Hummel
Bân-lâm-gú: Johann Nepomuk Hummel