Altino Arantes | histoire

Histoire

La Banespa, fondée en 1909, se trouve dans les années 30 dans une période d'expansion notable, et ses locaux deviennent exigus. La décision est donc prise de construire un nouveau bâtiment pour l'héberger. Le premier emplacement envisagé est sur la place Ramos de Azevedo, loin du quartier des banques concentré sur les rues de São Bento et du 15 novembre. Pour s'approcher de ce quartier, la banque passe un accord avec la Santa Casa de Misericórdia pour acquérir un immeuble promis à la démolition, le démolir et construire à la place les nouveaux quartiers généraux sur la rue João Brícola. Le projet est mené par l'ingénieur et architecte Plínio Botelho do Amaral, associé à l'entreprise Camargo & Mesquita, qui souhaitait voir construire un bâtiment similaire à l'Empire State Building.

Sa construction a été particulièrement longue, les travaux étant interrompus par la guerre. Elle dure en tout 8 ans, du au , jour de l'inauguration. Après son achèvement, il s'agit du bâtiment le plus haut de la ville ; et il n'en sera détrôné que vingt ans plus tard par l'Edifício Itália. Il devient aussi le bâtiment le plus haut du monde construit en béton armé, et le gratte-ciel le plus élevé en dehors des États-Unis[1].

Dans les années 60, l'immeuble change de nom pour prendre celui d'Altino Arantes, le premier dirigeant brésilien de la Banespa.

La Banespa est rachetée en 2000 par la banque espagnole Santander, sans incidence notable sur le bâtiment.

Dans d'autres langues
azərbaycanca: Altinu Arantis binası
Bahasa Indonesia: Edifício Altino Arantes
srpskohrvatski / српскохрватски: Edifício Altino Arantes
Simple English: Edifício Altino Arantes
Tiếng Việt: Edifício Altino Arantes