1986 | Événements

Événements

Afrique

24 mars : une corvette libyenne brûle dans le golfe de Syrte.
  • 21 août : un énorme volume de gaz CO2 s’échappe des eaux profondes du lac Nyos (Cameroun) et se déverse dans la vallée sur plus de 30 km tuant plus de 1 700 personnes et des centaines d’animaux[20].

Amérique

  • 7 février : en Haïti, le dictateur Jean-Claude Duvalier dit « Baby Doc » est contraint au départ. Une brève période de démocratie s’installe. Henri Namphy préside un « Conseil national de gouvernement » de cinq membres chargés d’assurer la transition démocratique (fin en 1988)[30].
  • 28 février, Brésil : José Sarney annonce le Plan Cruzado pour redresser l’économie en éliminant l’inflation. Une nouvelle monnaie, le cruzado, est créée, qui remplace le cruzeiro. Les prix des loyers sont gelés, les salaires et les taux de change sont stabilisés et les mécanismes d’indexation sont supprimés. Mais son application fait naître de nouveaux problèmes : la relance de la consommation fait augmenter les importations, donc l’inflation. Elle diminue dans un premier temps avant de rebondir à des niveaux supérieurs d’avant la réforme (elle atteint 1 000  % en 1989). Le Président allonge les délais d’exécution de son plan, ce qui entraîne son échec[31],[32].
  • 3 novembre : déclenchement de l’Iran-contragate par un article d’un magazine libanais. Reagan est accusé d’avoir autorisé secrètement des livraisons d’armes à l’Iran, d’abord dans l’espoir de nouer des liens avec les iraniens modérés, puis pour obtenir la libération d’otages américains détenus par des groupes libanais[39]. Les profits tirés de ces livraisons ont servi à financer une infrastructure paramilitaire privée mise au point par l’administration pour lui assurer une liberté maximale face au Congrès et en particulier subventionner les contras du Nicaragua en 1984-1985.
  • 15 novembre, Brésil : victoire du PMDB, allié au président José Sarney, aux élections[40].
  • 28 novembre : création d’un Fonds social d’urgence en Bolivie[41].
19 décembre : manifestation contre la loi du Point final.
  • 2 décembre : le général Ramón Camps (es), ancien chef de la police de la Province de Buenos Aires, est condamné à 25 ans de prison[42].
  • 5 décembre : Raúl Alfonsín déclare que le temps de la réconciliation entre civils et militaires est venu. Le gouvernement argentin, qui se débat dans les difficultés économiques, se montre soucieux de réduire le nombre de procès[34].
  • 24 décembre, Argentine : une loi fixe un délai de deux mois pour l’enregistrement des plaintes contre les exactions commises entre 1976 et 1983 (Ley de Punto Final)[43]. La loi a pour conséquence directe de contraindre la justice à se concentrer sur les cas les plus importants et à accélérer les procédures. Plus de 400 militaires et policiers sont inculpés de manière expéditive, ce qui provoque la fureur de l’armée.

Asie et Pacifique

Guerre du Liban : en 1986-1987, les affrontements entre milices rivales se multiplient : milices druzes contre Amal à Beyrouth, Amal contre Hezbollah dans les banlieues chiites. L’armée syrienne intervient de nouveau et s’installe à Beyrouth, avec l’accord du chef du gouvernement, Rachid Karamé, le [45]. Dans le réduit chrétien, s’affrontent les Forces libanaises de Samir Geagea, l’armée libanaise du général Michel Aoun et les partisans d’Amine Gemayel.
  • 15 janvier, guerre du Liban : affrontements entre milices chrétiennes à Beyrouth. Elie Hobeika est expulsé de la direction des Forces libanaises par Samir Geagea et Amine Gemayel ; Hobeika n’est sauvé que par l'intervention de l’armée libanaise du général Michel Aoun qui lui permet de se réfugier en Syrie[46].
  • 31 janvier : l’annonce d’une augmentation des prix pétroliers et alimentaires (blé et riz) en Inde soulève une tempête de protestation encouragée par le parti du Congrès lui-même. Le 5 février, le gouvernement annonce que l’augmentation du prix des produits pétroliers, prévue moyenne de plus de 10 pour cent, doit être réduite de deux cinquièmes (sauf pour le carburant des avions). Des grèves organisées par les partis d’opposition contre l’augmentation des prix alimentaires ont eu lieu les 10 et 11 février à New Delhi, Calcutta et dans d’autres villes du Bengale-Occidental, ce qui entraîne l’arrestation et la détention de plus de 1 000 personnes[47].
  • 2 février : le BJP relance l’agitation hindouiste en Inde avec Ayodhya pour objectif. La tradition hindoue prétend que Rāma serait né dans cette ville sur le site d’une mosquée édifiée au e siècle. Cette mosquée est fermée depuis 1950 par décision judiciaire pour empêcher les Hindous d’y pratiquer leurs rites. Le 2 février, les scellés sont levés[48].
  • 7 février : cédant à la pression des États-Unis, le dictateur Marcos organise une élection présidentielle anticipée, au cours de laquelle l’opposition est représentée par Corazón Aquino (dite Cory), la veuve de Benigno Aquino, Jr.. Marcos truque le vote et se déclare réélu, mais la population réagit en descendant dans la rue pour soutenir un mouvement de révolte lancée par une section de l’armée. Les militaires loyalistes refusent la confrontation avec la foule et certains membres du gouvernement affirment leur soutien à Cory Aquino (24 février)[49].
  • 11 février, guerre Iran-Irak : l’armée iranienne s’empare de Fao, puis décide de mener une grande offensive vers Bassorah[50]. En dépit de multiples attaques, la ville n’est pas prise et l’Iran renonce à ses ambitions militaires en 1987.
  • 19 février : la Jordanie renonce au dialogue avec l’OLP, ne pouvant amener celle-ci à abandonner publiquement toute action violente[51].
25 février : inauguration de Corazon Aquino.
  • 27 juillet, Thaïlande : le général Prem Tinsulanonda, après avoir dissout l’Assemblée nationale, organise de nouvelles élections. Son parti l’emporte mais, n’obtenant pas la majorité des voix, il doit reformer un gouvernement de coalition[57] le 5 août.
16 octobre : retrait des troupes soviétiques d’Afghanistan.
  • 9-31 décembre, Chine : le spectacle de la corruption, des inégalités, du favoritisme et du clientélisme suscite le mécontentement dans les milieux étudiants. Des manifestations ont lieu à Shanghai et à Pépin[64].
  • 15-18 décembre : VIe Congrès du Parti communiste vietnamien[65]. Le secrétaire général du Parti communiste vietnamien Nguyen Van Linh lance le dôi mói, programme de réformes économiques visant à supprimer le système de planification centralisée et à encourager l’entreprise privée (ainsi que les investissements étrangers).
  • 17-19 décembre : incident au Kazakhstan ; à Almaty, alors Alma-Ata, la population kazakhe s’insurge contre la nomination d’un non-Kazakh comme premier secrétaire du parti communiste local. Les émeutes font une trentaine de morts[55].

Europe

Mário Soares pendant la campagne électorale.
Plutôt mourir debout que vivre à genoux ! (devise des squatters de Ryesgade).
Dans d'autres langues
Аҧсшәа: 1986
Afrikaans: 1986
Alemannisch: 1986
አማርኛ: 1986 እ.ኤ.አ.
aragonés: 1986
العربية: 1986
مصرى: 1986
asturianu: 1986
авар: 1986 сон
Aymar aru: 1986
azərbaycanca: 1986
башҡортса: 1986 йыл
Boarisch: 1986
žemaitėška: 1986
Bikol Central: 1986
беларуская: 1986
беларуская (тарашкевіца)‎: 1986
български: 1986
भोजपुरी: 1986
Bahasa Banjar: 1986
বাংলা: ১৯৮৬
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: মারি ১৯৮৬
brezhoneg: 1986
bosanski: 1986.
català: 1986
Chavacano de Zamboanga: 1986
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: 1986 nièng
нохчийн: 1986 шо
Cebuano: 1986
کوردی: ١٩٨٦
qırımtatarca: 1986
čeština: 1986
kaszëbsczi: 1986
Чӑвашла: 1986
Cymraeg: 1986
dansk: 1986
Deutsch: 1986
Zazaki: 1986
Ελληνικά: 1986
emiliàn e rumagnòl: 1986
English: 1986
Esperanto: 1986
español: 1986
eesti: 1986
euskara: 1986
فارسی: ۱۹۸۶
suomi: 1986
Võro: 1986
føroyskt: 1986
arpetan: 1986
Nordfriisk: 1986
furlan: 1986
Frysk: 1986
Gaeilge: 1986
Gagauz: 1986
贛語: 1986年
Gàidhlig: 1986
galego: 1986
Avañe'ẽ: 1986
Gaelg: 1986
客家語/Hak-kâ-ngî: 1986-ngièn
עברית: 1986
हिन्दी: १९८६
Fiji Hindi: 1986
hrvatski: 1986.
hornjoserbsce: 1986
Kreyòl ayisyen: 1986 (almanak gregoryen)
magyar: 1986
հայերեն: 1986
interlingua: 1986
Bahasa Indonesia: 1986
Ilokano: 1986
Ido: 1986
íslenska: 1986
italiano: 1986
日本語: 1986年
la .lojban.: 1986moi
Basa Jawa: 1986
ქართული: 1986
Kabɩyɛ: 1986
қазақша: 1986 жыл
ಕನ್ನಡ: ೧೯೮೬
한국어: 1986년
къарачай-малкъар: 1986 джыл
Ripoarisch: Joohr 1986
kurdî: 1986
коми: 1986-ӧд во
kernowek: 1986
Кыргызча: 1986
Latina: 1986
Lëtzebuergesch: 1986
лезги: 1986 йис
Limburgs: 1986
Ligure: 1986
lumbaart: 1986
lingála: 1986
lietuvių: 1986 m.
latviešu: 1986. gads
मैथिली: १९८६
Basa Banyumasan: 1986
мокшень: 1986
Malagasy: 1986
олык марий: 1986
Māori: 1986
Baso Minangkabau: 1986
македонски: 1986
മലയാളം: 1986
монгол: 1986 он
मराठी: इ.स. १९८६
кырык мары: 1986 и
Bahasa Melayu: 1986
မြန်မာဘာသာ: ၁၉၈၆
эрзянь: 1986 ие
Dorerin Naoero: 1986
Nāhuatl: 1986
Napulitano: 1986
Plattdüütsch: 1986
Nedersaksies: 1986
नेपाली: सन् १९८६
Nederlands: 1986
norsk nynorsk: 1986
norsk: 1986
Novial: 1986
Nouormand: 1986
Sesotho sa Leboa: 1986
occitan: 1986
Livvinkarjala: 1986
ଓଡ଼ିଆ: ୧୯୮୬
Ирон: 1986-æм аз
ਪੰਜਾਬੀ: 1986
Pangasinan: 1986
Kapampangan: 1986
Papiamentu: 1986
पालि: १९८६
polski: 1986
Piemontèis: 1986
پنجابی: 1986
português: 1986
Runa Simi: 1986
română: 1986
русский: 1986 год
русиньскый: 1986
саха тыла: 1986 сыл
sardu: 1986
sicilianu: 1986
Scots: 1986
سنڌي: 1986ع
davvisámegiella: 1986
srpskohrvatski / српскохрватски: 1986
සිංහල: 1986
Simple English: 1986
slovenčina: 1986
slovenščina: 1986
Soomaaliga: 1986
shqip: 1986
српски / srpski: 1986
Seeltersk: 1986
Basa Sunda: 1986
svenska: 1986
Kiswahili: 1986
ślůnski: 1986
தமிழ்: 1986
తెలుగు: 1986
tetun: 1986
тоҷикӣ: Соли 1986
ไทย: พ.ศ. 2529
Türkmençe: 1986
Tagalog: 1986
Tok Pisin: 1986
Türkçe: 1986
татарча/tatarça: 1986 ел
reo tahiti: 1986
удмурт: 1986 ар
українська: 1986
اردو: 1986ء
oʻzbekcha/ўзбекча: 1986
vèneto: 1986
Tiếng Việt: 1986
West-Vlams: 1986
Volapük: 1986
walon: 1986
Winaray: 1986
吴语: 1986年
хальмг: 1986 җил
მარგალური: 1986
ייִדיש: 1986
Yorùbá: 1986
Zeêuws: 1986
中文: 1986年
Bân-lâm-gú: 1986 nî
粵語: 1986年
isiZulu: 1986