Discours de la méthode

Discours de la méthode (1637), ch'est un boukin à Descarte (1596–1650). El gars, il est filosofe, ch'est c'ti qui pinse qui dit qu'il est. Sa scyenche, i l'a pon r'menée in latin, i s'l'a raconté in vulgaire, enfin presque, ch'est quant meume du franchoais ed Paris. Te vos m'dire, ch'est qu' i savo rin dech latin, et pi ben non, pasque 4 ans apreu, i t'raconte el meume bazar in miu, éq cha s'apèle Meditationes de prima philosophia (1641) « pinsemints es' filosofie ». La raison qu'i feut l' mètte din ch' patoés, ch'est li éq l'o dit :

Ceux qui ont le raisonnement le plus fort, et qui digèrent le mieux leurs pensées afin de les rendre claires et intelligibles, peuvent toujours le mieux persuader ce qu'ils proposent, encore qu'ils ne parlassent que bas-breton (Descartes, Discours de la méthode, I)
« Ch'ti qu'o l' tête dure, pi qui pinse ses idées dousqu'à ce qu'y a pus d'grumeau, ch'est li éq t' vos croére, meume s'i parlo chti ».

Or donc, c'te boukin, ch'est del bonne, del boin pure qu'in s'l' comprind pon du preumié keu d'pif. J'vos t'l' értérduire din note parlage, éq cha va s' wacher d'les manières. Il y o sis parties.

Other Languages