Wallingford Riegger

Wallingford Riegger
Nom de naissance Wallingford Constantine Riegger
Naissance
Albany, Drapeau des États-Unis  États-Unis
Décès (à 75 ans)
New York, Drapeau des États-Unis  États-Unis
Activité principale compositeur
Formation Juilliard School
Maîtres Percy Goetschius, Max Bruch
Enseignement Ithaca College
Élèves George Gershwin, Alan Stout

Wallingford Riegger (né le – mort à New York le ) est un compositeur américain prolifique, qui se distingua dans la musique d'orchestre, de ballet moderne et de musique de film. Il est né à Albany dans l'État de Géorgie, mais vécut principalement à New York [1], [2]. Il est remarqué pour avoir été l'un des premiers compositeurs américains à employer le dodécaphonisme d' Arnold Schoenberg.

Biographie

Riegger est né en 1885 de Ida Wallingford et Constantine Riegger. En 1888, après l'incendie de l'entreprise de scierie que possédait son père, sa famille déménage à Indianapolis, et plus tard à Louisville dans le Kentucky, et finit par s'installer définitivement à New York en 1900. Violoncelliste de talent, il obtient son diplôme de la première classe de l'Institute of Musical Art, plus tard connu sous le nom de la Juilliard School, en 1907, après avoir étudié auprès de Percy Goetschius [3]. Il poursuit ses études à la Hochschule für Musik de Berlin pendant trois ans, auprès de Max Bruch. Après son retour en 1910, il épouse Rose Schramm en 1911, avec qui il a trois filles. Il retourne un temps en Allemagne et accepte plusieurs postes de direction d'orchestre, mais en 1917 l'Amérique entre en guerre contre l'Allemagne et il doit interrompre son séjour et revenir aux États-Unis [3], [2]. De 1918 à 1922, il enseigne la théorie musicale et le violoncelle à la Drake University [4]. Au cours de la plus grande partie de la période de 1930 à 1956, il poursuit la publication de musique et enseigne dans diverses universités de New York, notamment l'Institut de musique et d'art Ithaca College [5]. En 1957, il est appelé devant la Commission des activités anti-américaine, qui enquêtait sur le communisme dans le monde musical. En 1958, Leonard Bernstein lui rend honneur en jouant sa musique orchestrale avec l' Orchestre philharmonique de New York. Il meurt à New York en 1961 après avoir trébuché sur les laisses de deux chiens en train de se battre, la chute provoque une blessure à la tête irrémédiable qui ne se guérit pas malgré les traitements [2].

On compte parmi ses élèves George Gershwin et Alan Stout.