Village Potemkine

Feux d'artifices lors d'une visite de Catherine II de Russie en Crimée, tableau anonyme.

L'expression « village Potemkine » désigne un trompe-l'œil à des fins de propagande.

Selon une légende historique, de luxueuses façades avaient été érigées à base de carton-pâte[1], à la demande du ministre russe Grigori Potemkine, afin de masquer la pauvreté des villages lors de la visite de l'impératrice Catherine II en Crimée en 1787.

Dans d'autres langues
azərbaycanca: Potyomkin kəndi
беларуская (тарашкевіца)‎: Пацёмкінскія вёскі
español: Pueblo Potemkin
íslenska: Potemkin-þorp
norsk: Potemkinby
română: Potemkiniadă
srpskohrvatski / српскохрватски: Potemkinova sela
slovenščina: Potemkinove vasi
српски / srpski: Потемкинова села
Türkçe: Potemkin köyü