Thucydide

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thucydide (homonymie).
Thucydide - Θουκυδίδης
Description de cette image, également commentée ci-après
Buste de Thucydide, Musée royal de l'Ontario.
Nom de naissanceΘουκυδίδης (Thoukudídês)
Naissance460 av. J.-C.
dème d'Halimunte (Attique)
Décès397 av. J.-C. Θουκυδίδης
Activité principale
Historien, Politicien, Stratège

Thucydide (en grec ancien Θουκυδίδης / Thoukudídês) est un homme politique et historien athénien, né vers 465 av. J.-C dans le dème d'Halimunte (Attique), mort, peut-être assassiné, entre 400 et 395 av. J.-C. Il est l’auteur de La Guerre du Péloponnèse, récit d'un conflit athéno-spartiate qui se déroula entre 431 av. J.-C. et 404 av. J.-C.

Biographie

Origine et jeunesse

Hermès à deux visages montrant des vues d'artiste d'Hérodote et de Thucydide. Collection Farnèse. Naples.

Thucydide est le fils d'un eupatridês (aristocrate) athénien nommé Oloros. Sa famille est probablement apparentée à celle de Cimon. Elle bénéficie également d'une fortune considérable. Le père de Thucydide possède des mines d'or en Thrace et des forêts sur le mont Pangée. On estime sa date de naissance à 460 av. J.-C., grâce à un commentaire de Pamphila.

Nous avons très peu d'informations sur sa vie. Il aurait probablement eu pour maître Antiphon de Rhamnonte. Il en fait un éloge au livre VIII.

Selon Lucien de Samosate et la Souda, Thucydide enfant assista à une lecture faite par Hérodote de son œuvre, lors des Jeux olympiques : sans doute cette tradition représente-t-elle une manière symbolique de rendre hommage à son prédécesseur — celui que l'on surnomme le « père de l'Histoire ». Cependant, ainsi que l'a remarqué l'historien Alexis Pierron en 1881, « Thucydide n'admirait que médiocrement le livre d'Hérodote. Il reproche même assez rudement au vieil historien d'avoir eu en vue le plaisir du lecteur plus que son utilité, et d'avoir sacrifié trop souvent à l'amour du merveilleux. Mais c'est ici le jugement de Thucydide homme déjà mûr, préoccupé avant tout des enseignements politiques qui doivent découler de l'histoire, et travaillant avec effort, comme il le dit lui-même, afin de léguer aux siècles à venir un monument impérissable ».

Carrière et exil

Durant ses trente premières années, Thucydide a dû se préparer aux charges gouvernementales qui allaient lui incomber, mais sa vie se situe entre deux moments extrêmes de l'histoire d'Athènes : entre la splendeur des années triomphantes du milieu du Ve siècle Ve siècle av. J.-C. et le dernier quart du siècle, où la cité sort exsangue et humiliée de l'occupation spartiate.

De cette crise, Thucydide, entre trente et quarante ans, écrit l'histoire au fur et à mesure qu'elle se déroule. Il ne parle de lui, en -430, que pour décrire les symptômes de la peste qu'il croit avoir contractée. Il est le disciple d'Anaxagore de Clazomènes et, selon la tradition, il a étudié l'enseignement d'Antiphon. Marié, il a un fils, Timothée.

La puissance athénienne en 431.

En -424, il est élu stratège. On lui confie le commandement d'une escadre de sept navires, qu'il doit mener en Thrace pour maintenir l'ordre. Une expédition du Spartiate Brasidas l'oblige à porter secours à son homologue Euclès. Il ne peut empêcher le Lacédémonien de prendre Amphipolis, même s'il parvient à s'emparer d'Eion. Pour cette raison, il est accusé de trahison, ce qui le force à s'exiler d'Athènes pendant vingt ans. Pendant son exil, Thucydide voyage à travers l'ensemble de la Grèce et accumule de nombreux témoignages auprès des combattants des deux camps (spartiates et athéniens).

D’après Pausanias (Description de la Grèce, 23.7), Thucydide serait revenu à Athènes grâce à un décret d’Oinobios et aurait été assassiné à son retour : son tombeau se trouverait non loin de la porte Mélité à Athènes. Sa mort se situe vraisemblablement entre -400 et -395[1]. Thucydide a donc probablement connu la fin de la guerre du Péloponnèse et la tyrannie des Trente, mais sans avoir eu le temps de terminer son ouvrage. Son récit de la guerre s'arrête en effet brutalement en 411, après le renversement du régime oligarchique des Quatre-Cents à Athènes et la bataille navale de Cynossema. Le philosophe et historien Xénophon reprend toutefois le travail inachevé et racontera les sept dernières années de la guerre dans ses Helléniques.

Dans d'autres langues
Afrikaans: Thukydides
Alemannisch: Thukydides
አማርኛ: ቶኪዳይደስ
aragonés: Tucidides
العربية: ثوسيديديس
asturianu: Tucídides
azərbaycanca: Fukidid
беларуская: Фукідыд
български: Тукидид
brezhoneg: Thoukydides
català: Tucídides
کوردی: توسیدید
čeština: Thúkydidés
Cymraeg: Thucydides
dansk: Thukydid
Deutsch: Thukydides
Zazaki: Tukidid
Ελληνικά: Θουκυδίδης
English: Thucydides
Esperanto: Tucidido
español: Tucídides
eesti: Thukydides
euskara: Tuzidides
فارسی: توسیدید
suomi: Thukydides
Gaeilge: Thucydides
galego: Tucídides
עברית: תוקידידס
hrvatski: Tukidid
Հայերեն: Թուկիդիդես
interlingua: Thucydides
Bahasa Indonesia: Thukidides
íslenska: Þúkýdídes
italiano: Tucidide
Patois: Tuusididiiz
ქართული: თუკიდიდე
қазақша: Фукидид
한국어: 투키디데스
Latina: Thucydides
Lëtzebuergesch: Thukydides (Historiker)
Lingua Franca Nova: Tucidide
lietuvių: Tukididas
latviešu: Tukidīds
Malagasy: Thucydides
македонски: Тукидид
Mirandés: Tucídides
norsk nynorsk: Thukydides
norsk: Thukydid
occitan: Tucidides
polski: Tukidydes
Piemontèis: Tucìdide
português: Tucídides
română: Tucidide
русский: Фукидид
sicilianu: Tucìdidi
Scots: Thucydides
srpskohrvatski / српскохрватски: Tukidid
Simple English: Thucydides
slovenčina: Thoukydides
slovenščina: Tukidid
shqip: Thukididi
српски / srpski: Тукидид
svenska: Thukydides
Tagalog: Thoukydidis
Türkçe: Thukididis
українська: Фукідід
oʻzbekcha/ўзбекча: Fukidid
Tiếng Việt: Thucydides
Winaray: Thucydides
მარგალური: თუკიდიდე
Yorùbá: Thucydides
中文: 修昔底德