Syntagme

En linguistique, le syntagme est un constituant syntaxique et sémantique de la phrase. On l'appelle aussi groupe ou entité car il est composé d'un ou plusieurs mots allant jusqu'à la phrase simple. Un syntagme peut être constitué de plusieurs autres, les sous-syntagmes, dont les formes indivisibles sont le nom, le mot composé ou la locution.

Le syntagme est composé d'un noyau, appelé aussi « tête » (qui détermine sa nature et sa fonction) et d'éventuels satellites (ou subordonnés).

Il existe cinq types de syntagmes en français : verbal, adverbial, adjectival, prépositionnel et nominal[1].

Par exemple, la phrase suivante est un syntagme :

Il a acheté une modeste maison de briques rouges.
  • « une modeste maison de briques rouges » est un groupe ou syntagme nominal, sous-syntagme de la phrase, dont le noyau est « maison » ;
  • « de briques rouges » est un autre groupe nominal, sous-syntagme du précédent, dont le noyau est « briques » avec les satellites « de » et « rouges ».

Syntagme grammatical et syntagme sémantique

Cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (décembre 2013). Vous pouvez aider en ajoutant des références ou en supprimant le contenu inédit.

On n'a longtemps connu de la syntagmatique que les syntagmes grammaticaux qui sont largement développés dans cet article.

Il faut mentionner une nouvelle approche en matière de syntagme qui est la notion de syntagme sémantique[réf. nécessaire]. Dans cette notion, on regroupe avec le noyau du syntagme grammatical toutes les précisions qui se réfèrent au concept porteur du noyau du syntagme.

Ainsi un syntagme nominal dans l'exemple suivant est « un pantalon et une chemise parfaitement repassés » un pantalon est un syntagme grammatical, mais du point de vue sémantique le sens général de cette expression est « ses habits parfaitement repassés » on perçoit bien dans ce cas que parmi les éléments du langage ce qui est important du point de vue sémantique est l'expression « parfaitement repassés ». Le fait qu'il s'agisse d'une chemise et d'un pantalon est une précision.

On a notamment besoin de ce concept pour appliquer les transformations de Chomsky, parce que des syntagmes grammaticaux nominaux doivent être manipulés avec le verbe qui les dirige au travers de prépositions.

Ainsi cet exemple tiré de l'industrie automobile :

  • VPP = « Recevant »
  • SN2 = « le message Can n°233 manquant comprenant le compteur de messages d'ouverture des portes »
  • VP = « est utilisé pour le besoin de resynchronisation par »
  • SN1 = « le Système »

On a une équivalence entre forme active et forme passive qui se formule par

<VPP><SN2><VP><SN1> ⇔ <SN1><VP><VPP><SN2>

L'application de cette transformation avec la découpe en syntagmes sémantique donne

  • SN1 = « Le système »
  • VP = « utilise pour le besoin de resynchronisation »
  • VPP = « le fait de recevoir »
  • SN2 = « le message Can n°233 manquant comprenant le compteur de messages d'ouverture des portes. »

Cet exemple illustre le fait que le syntagme verbal VP n'a de sens que très pauvre s'il n'est pas amendé par « le besoin » qui n'obtient tout son sens que complété par « de resynchronisation ».

Dans d'autres langues
Afrikaans: Sintagma
العربية: تركيب (نحو)
català: Sintagma
Deutsch: Syntagma
Esperanto: Sintagmo
español: Sintagma
euskara: Sintagma
galego: Sintagma
Հայերեն: Շարույթ
italiano: Sintagma
ქართული: სინტაგმა
қазақша: Синтагматика
polski: Syntagma
português: Sintagma
română: Sintagmă
srpskohrvatski / српскохрватски: Sintagma (lingvistika)
slovenčina: Syntagma