Super Soccer

Super Soccer
ÉditeurNintendo
DéveloppeurHuman Entertainment

Date de sortieMai 1992
GenreFootball
Mode de jeu1 à 2 joueurs
Plate-formeSuper Nintendo
MédiaCartouche
LangueAnglais
ContrôleManette

MoteurMode 7

Super Soccer, connu au Japon sous le titre Super Formation Soccer, est un jeu vidéo de football développé par Human Entertainment et édité par Nintendo. Il s'agit du premier jeu de football de la Super Nintendo lors de sa sortie en 1992[1].

Super Soccer fait partie des cinq jeux de lancement de la nouvelle console 16 bit de Nintendo en Europe, au même titre que Super Tennis, F-Zero et Super R-Type. Super Mario World étant directement vendu avec la console.

Concept

Le joueur prend part à une compétition internationale fictive qui consiste à affronter toutes les équipes du jeu, de la plus faible à plus forte parmi les 16 sélections disponibles. Deux autres modes sont disponibles tels que les matchs d'exhibition et les séances de tirs au but.

Il est possible aux joueurs de changer de tactique (du 4-4-2 classique en passant par le 2-3-5) au fur et à mesure que la difficulté augmente et de relever le défi du grand tournoi à deux dans la même équipe. Ce tournoi dure 16 matchs de 10 minutes sans compter les nombreux arrêts de jeu.

Le jeu ne possédant pas de licence, les joueurs ne sont identifiés que par un prénom, cependant certaines équipes recèlent dans leur effectif des joueurs vedettes de la Coupe du monde 1990 tels que Lotar et Rudi (Lothar Matthäus et Rudi Voller) en Allemagne ainsi que Diego (Maradona) en Argentine. Chaque équipe possède une charte graphique qui lui est propre ainsi pour l'équipe de France, tous les joueurs sont blonds, tandis que pour l'Angleterre ils sont roux. Chaque équipe dispose également d'un thème musical bien spécifique et les deux musiques sont jouées au cours du match, une par mi-temps.

Plus le joueur avance dans le tournoi, plus les équipes rencontrées sont fortes. En battant l’Allemagne en finale, cela débloque une cinématique humoristique dans laquelle l’arbitre vole la coupe gagnée et met le joueur au défi de battre sa propre formation, la Team Nintendo (Team Human au Japon) et ainsi déverrouiller la possibilité de jouer en mode Hard.

Dans d'autres langues