Sulfate d'ammonium et de fer(III)

Sulfate d'ammonium et de fer (III) dodécahydraté
image illustrative de l’article Sulfate d'ammonium et de fer(III)
Un cristal d'alun ferrique ammoniacal
Identification
Synonymes

sulfate d'ammonium ferrique, sulfate d'ammoniaque ferrique, sulfate ferrique ammoniacal, alun ferrique, alun de fer(III), alun de fer III et d'ammonium

No CAS10138-04-2 (anhydre)
7783-83-7 (dodécahydrate)
No ECHA100.107.412
No EINECS233-382-4
SMILES
InChI
Apparencecristaux violet pale
Propriétés chimiques
Formule bruteH28FeNO20S2FeNH4(SO4)2·12 H2O
Masse molaire[1]482,192 ± 0,02 g/mol
H 5,85 %, Fe 11,58 %, N 2,9 %, O 66,36 %, S 13,3 %,
Propriétés physiques
fusion39 à 41 °C[[réf. souhaitée]
ébullitiondécomposition par perte d'eau vers 230 °C[[réf. souhaitée]
Solubilité1 240 g·L-1 dans l'eau à 25 °C[2]
Masse volumique1,71 g·cm-3 à 20 °C[3]
Précautions
Directive 67/548/EEC[[réf. souhaitée]
Nocif
Xn
Irritant
Xi


Peauirritant
Yeuxirritant

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le sulfate d'ammonium et de fer(III) ou sulfate d'ammonium ferrique est un corps chimique minéral qui peut être anhydre et alors de formule chimique NH4Fe(SO4)2[4]. Il peut être obtenu par déshydratation complète du composé minéral naturel correspondant, par exemple en chauffant au-delà de 230 °C.

Le dodécahydrate de sulfate d'ammonium et de fer III est le même corps chimique minéral hydraté de formule semi-développée NH4FeIII(SO4)2·12 H2O, plus connu sous le nom d'alun de fer III, d'alun de fer III ammoniacal ou d'alun ferrique. Ce sel double appartient à la classe des aluns, composés ioniques de formule générale MM'(SO4)2·12 H2O[5]. Il est décrit dans la suite de cet article comme dans l'infobox.

Aspect et propriétés physiques et chimiques

Insoluble dans l'alcool, il forme des cristaux octaédriques de couleur violet pâle. La couleur est toujours l'objet de controverses entre scientifiques : certains supposent le rôle d'impuretés[6], alors que d'autres la croient volontiers dépendre de la seule structure cristalline[7]. La matière cristalline est généralement inodore, parfois avec un relent d'ammoniac.

Ce composé minéral est paramagnétique[8], acide et toxique vis à vis des micro-organismes[9]. Il s'agit d'un agent oxydant faible, capable d'être réduit par exemple par le sel de Mohr, autre alun similaire mais ferreux, soit le sulfate d'ammonium ferreux hexahydraté.