Sonde spatiale

Sondes spatiales actives en janvier 2018.

Une sonde spatiale est un véhicule spatial sans équipage lancé dans l'espace pour étudier à plus ou moins grande distance différents objets célestes : le Soleil, les planètes, planètes naines et petits corps, leurs satellites, le milieu interplanétaire ou encore le milieu interstellaire. Une sonde spatiale se distingue des autres engins spatiaux non habités qui restent en orbite terrestre. Les sondes spatiales peuvent prendre un grand nombre de formes pour remplir leur mission : orbiteur placé en orbite autour du corps céleste observé, atterrisseur qui explore in situ le sol de la planète cible, impacteuretc. Une sonde peut emporter des engins autonomes pour accroître son champ d'investigation : sous-satellite, impacteur, rover, ballon.

Une sonde spatiale est amenée à franchir de grandes distances et à fonctionner loin de la Terre et du Soleil, ce qui impose des équipements spécifiques. Elle doit disposer de suffisamment d'énergie pour fonctionner dans des régions où le rayonnement solaire ne fournit plus qu'une puissance limitée, disposer d'une grande autonomie de décision car l'éloignement du centre de contrôle ne permet plus aux opérateurs humains de réagir en temps réel aux événements, résoudre des problèmes de télécommunications rendus difficiles par les distances qui réduisent les débits et résister au rayonnement et à des températures extrêmes qui malmènent l'électronique embarquée et les mécanismes. Enfin pour parvenir à destination à un coût et dans des délais acceptables, la sonde spatiale est amenée à utiliser des méthodes sophistiquées de navigation et de propulsion : assistance gravitationnelle, aérofreinage, propulsion ionique.

Les premières sondes spatiales sont les sondes Luna lancées vers la Lune par l'Union soviétique en 1959. En 1961, l'Union soviétique lance Venera, la première sonde amenée à étudier une autre planète que la Terre, en l'occurrence Vénus. La Russie, qui était leader au début de l'ère spatiale n'a plus de rôle actif depuis 1988 et a laissé cette place aux États-Unis. L'Agence spatiale européenne (Mars Express, Venus Express, Rosetta, participation à la sonde Cassini-Huygens) et le Japon (Hayabusa, SELENE) occupent également une place croissante. Enfin, la Chine et l'Inde réalisent également depuis la fin des années 2000 des sondes spatiales. Pour pallier un coût de développement élevé (montant pouvant dépasser le milliard d'euros), la réalisation des sondes spatiales fait maintenant souvent l'objet d'une coopération internationale.

Sommaire

Dans d'autres langues
Alemannisch: Raumsonde
العربية: مسبار فضائي
asturianu: Sonda espacial
беларуская (тарашкевіца)‎: Аўтаматычная міжплянэтная станцыя
čeština: Kosmická sonda
dansk: Rumsonde
Deutsch: Raumsonde
English: Space probe
Esperanto: Kosmosondilo
español: Sonda espacial
euskara: Espazio zunda
Nordfriisk: Rümsonde
עברית: גשושית
Kreyòl ayisyen: Sonn espasyal
magyar: Űrszonda
Bahasa Indonesia: Kuar luar angkasa
íslenska: Könnunarfar
italiano: Sonda spaziale
日本語: 宇宙探査機
한국어: 우주 탐사선
Lëtzebuergesch: Raumsond
lietuvių: Kosminis zondas
Bahasa Melayu: Kuar angkasa lepas
Plattdüütsch: Ruumsond
Nederlands: Ruimtesonde
norsk nynorsk: Romsonde
norsk: Romsonde
ਪੰਜਾਬੀ: ਪੁਲਾੜ ਟਟੋਲ
português: Sonda espacial
srpskohrvatski / српскохрватски: Svemirska sonda
Simple English: Space probe
slovenčina: Kozmická sonda
slovenščina: Vesoljska sonda
српски / srpski: Свемирска сонда
svenska: Rymdsond
Kiswahili: Kipimaanga
Türkçe: Uzay sondası
Tiếng Việt: Thăm dò không gian