Saut à la perche

Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Saut à la perche
Description de cette image, également commentée ci-après
Perchiste avant le retourné.
Caractéristiques
Catégorie Sauts
Genre M/F
Surface Piste extérieure et couverte
Apparition JO Hommes : 1896
Femmes : 2000
Records masculins
Record du monde 6,16 m :
Renaud Lavillenie (2014)
Record du monde en salle 6,16 m :
Renaud Lavillenie (2014)
Record olympique 6,03 m :
Thiago Braz da Silva (2016)
Records féminins
Record du monde 5,06 m :
Yelena Isinbayeva (2009)
Record du monde en salle 5,03 m :
Jennifer Suhr (2016)
Record olympique 5,05 m :
Yelena Isinbayeva (2008)
Champions en titre
Jeux olympiques Drapeau : Brésil Thiago Braz da Silva (2016)
Drapeau : Grèce Ekateríni Stefanídi (2016)
Championnats du monde Drapeau : États-Unis Sam Kendricks (2017)
Drapeau : Grèce Ekateríni Stefanídi (2017)
Champ. du monde en salle Drapeau : France Renaud Lavillenie (2018)
Drapeau : États-Unis Sandi Morris (2018)
Illustration en noir et blanc d'une épreuve de saut à la perche en 1861 en Angleterre.
Illustration d'une épreuve de saut à la perche en 1861, en Angleterre.

Le saut à la perche est une épreuve d'athlétisme faisant partie des sauts. Elle consiste, après avoir effectué une course d'élan d'une cinquantaine de mètres, à s'aider d'une perche souple pour franchir sans la faire tomber une barre horizontale placée à plusieurs mètres de hauteur. C'est la huitième épreuve du décathlon.

Le saut à la perche de haut niveau nécessite les quatre qualités de l'athlétisme : la rapidité sur la course d'élan, la force pour appuyer sur la perche, la souplesse pour effectuer les mouvements en l'air et la qualité de pied au moment de l'impulsion[1].

Pour sauter à la perche, deux techniques existent : la technique russe et la technique française, qui rendent les sauts différents mais qui ont toutes deux fait leurs preuves. Dans ces deux techniques, le choix de la perche est très important ; ces dernières sont faites en fibre de verre et en fibre de carbone et peuvent se plier, cependant, cela n'a pas toujours été le cas. Lors de son invention dans la Grèce antique et dans d'autres régions du monde, elles étaient en bois et ne pliaient pas.

La spécialité a longtemps été dominée, dans les années 1950 et 1960, par les perchistes américains, notamment Cornelius Warmerdam, Brian Sternberg, Bob Richards ou Bob Seagren. Dans les années 1980, des athlètes européens, parmi lesquels figurent le Français Thierry Vigneron ou les ex-Soviétiques Maksim Tarasov et Rodion Gataullin, confèrent une nouvelle dimension technique au saut à la perche. L'Ukrainien Sergueï Bubka, premier homme à franchir la barre des six mètres et détenteur du record du monde pendant presque 30 ans, est sans conteste le sauteur à la perche le plus emblématique de la discipline. Il établit trente-cinq records du monde du milieu des années 1980 au milieu des années 1990. Aujourd'hui, la discipline est dominée, entre autres, par le Français Renaud Lavillenie, actuel détenteur du record du monde, le Canadien Shawnacy Barber et le Brésilien Thiago Braz da Silva. Côté féminin, la Russe Yelena Isinbayeva, qui a battu vingt-huit records du monde[2] ainsi que les Américaines Jennifer Suhr et Sandi Morris sont les seules perchistes à avoir passé les 5 mètres.

Sommaire

Dans d'autres langues
العربية: قفز بالزانة
বাংলা: পোল ভল্ট
català: Salt de perxa
čeština: Skok o tyči
Ελληνικά: Άλμα επί κοντώ
English: Pole vault
Esperanto: Stanga altsalto
euskara: Pertika jauzi
hrvatski: Skok s motkom
magyar: Rúdugrás
Bahasa Indonesia: Lompat galah
日本語: 棒高跳
latviešu: Kārtslēkšana
norsk: Stavsprang
português: Salto com vara
संस्कृतम्: दण्डकूर्दनम्
srpskohrvatski / српскохрватски: Skok motkom
Simple English: Pole vault
slovenčina: Skok o žrdi
slovenščina: Skok s palico
српски / srpski: Скок мотком
svenska: Stavhopp
Tiếng Việt: Nhảy sào
中文: 撑杆跳高
粵語: 撐竿跳高