Santa María (1492)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Santa Maria.

Santa María
Image illustrative de l’article Santa María (1492)
Réplique de la Santa María
TypeCaraque
Carrière
PavillonDrapeau de l'Espagne Monarchie espagnole

La Santa-María est un des trois navires ayant permis à Christophe Colomb de traverser l'océan Atlantique lors de sa première expédition en 1492.

Les deux autres sont entrés dans l'histoire sous les surnoms de La Niña (la petite) et La Pinta (la peinte, la maquillée). Ils s'appelaient officiellement la Santa Clara et la Santa Anna.

Après un périple de près de deux mois et demi[Note 1] en mer des Caraïbes, la Santa Maria fait naufrage, dans la nuit de Noël 1492[1], sur les côtes d'Hispaniola au large de Cap-Haïtien. Son bois est utilisé pour construction du fort de La Navidad, premier établissement européen au « Nouveau Monde » [Note 2] sur le territoire de l'actuelle commune de Limonade[2]. Colomb y laisse trente neuf de ses hommes d'équipage, boucle son exploration et repart le 16 janvier 1493 sur la Niña en direction de l'Europe.

Dans d'autres langues