Royaume du Hedjaz

Royaume hachémite de Hejaz

1916 – 1925

Drapeau
Drapeau du royaume du Hedjaz (1917)
Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Localisation du Royaume du Hedjaz (en vert). La bordure rouge correspond à l'actuelle région de Hedjaz en Arabie saoudite.
Informations générales
StatutMonarchie absolue
CapitaleLa Mecque
LangueArabe, persan, turc ottoman
ReligionIslam
Histoire et événements
Établissement du royaume
Reconnaissance
Conquête par la sultanat de Nejd
Abdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud couronné roi du Hedjaz
Chérif
1916 - 1924Hussein ben Ali
1924 - 1925Ali ben Hussein

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Drapeau du royaume du Hejaz (1920).

Le Royaume hachémite de Hedjaz — en arabe : ‏المملكة الحجازية الهاشمية (Al-Mamlakah al-Hijāzyah al-Hāshimiyyah) — était un État d'Asie occidentale situé dans le Hedjaz, la côte de la mer Rouge de la péninsule arabique. Sa capitale était La Mecque. D'abord royaume hachémite indépendant (1916-1925), puis occupé par le sultanat du Nejd (1925-1926), il fit ensuite partie du royaume du Nejd et du Hedjaz (1926-1932) puis incorporé dans le royaume d'Arabie saoudite. Son territoire correspond aux actuelles provinces saoudiennes de Tabuk, Médine, La Mecque, Al Bahah, Jizan et Asir.

Histoire

Au début du mois de juin 1916, l'armée turque qui se trouvait à la Mecque se déplace à Taif, accompagnant le gouverneur du Hedjaz. Seuls 1000 soldats environ restèrent pour défendre La Mecque. Le Chérif Hussein bin Ali, avec 5.000 partisans arabes attaquèrent les troupes turques restantes et leur commandant fut sommé de se rendre, ce qu'il refusa. La situation resta bloquée jusqu'à ce que Sir Reginald Wingate, commandant des opérations militaires de l'empire britannique dans la région, envoie des renforts en hommes (des tirailleurs égyptiens) et en artillerie, depuis le Soudan, pour briser la résistance des Turcs. Le 4 juillet 1916, après trois semaines de résistance, les Turcs capitulèrent[1],[2].


Le , le chérif de La Mecque, Hussein ben Ali, se proclame roi du Hedjaz avec l'assentiment de haut-commissaire britannique au sultanat d'Égypte, le lieutenant-colonel Henry McMahon. Le royaume du Hedjaz indépendant est reconnu par le traité de Sèvres du [3]. Le , le sultan du Nedj, Abdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud, conquiert le Hedjaz. Le , il en est couronné roi. Le , il substitue le titre de roi du Nedj à celui de sultan. Le royaume du Nejd et du Hejaz (en) est reconnu par le Royaume-Uni au traité de Djeddah du . Le , le royaume d'Arabie saoudite est établi.

Dans d'autres langues