Richmond (Virginie)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richmond.
Richmond
Flag of Richmond, Virginia.svg
Collage of Landmarks in Richmond, Virginia v 1.jpg
Nom officiel
(en) RichmondVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom local
(en) RichmondVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
État
Capitale de
Superficie
161,82 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
457 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Map of Virginia highlighting Richmond City.svg
Démographie
Population
214 114 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
1 323,1 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Jumelages
Histoire
Fondation
Identité
Drapeau
Drapeau de Richmond (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code FIPS
51-67000Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
804Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

La ville de Richmond (en anglais [ˈrɪtʃmənd]) est la capitale du Commonwealth de Virginie, aux États-Unis. Comme toutes les communes de Virginie constituées en tant que villes, c'est une ville indépendante qui ne fait partie d'aucun comté. Ancienne capitale de la Confédération sudiste entre 1861 et 1865, c'est aujourd'hui un centre financier, administratif, culturel et universitaire situé à 160 km au sud de Washington, la capitale fédérale. Dwight Clinton Jones, démocrate, est le maire depuis le . Richmond est le centre de la région métropolitaine de Richmond (MSA) et du Grand Richmond. Selon les chiffres du Bureau du recensement des États-Unis (2010), la population de la commune était de 204 214 habitants, au sein de la troisième plus grande agglomération de Virginie avec 1 258 251 habitants. Entourée par les comtés de Henrico et Chesterfield, la ville est située à l'intersection de l'Interstate 95 et Interstate 64, et entouré par l'Interstate 295 et la Virginia State Route 288.

Histoire

Carte postale, 700 East Broad Street, Richmond, Virginie, c. 1930. De VCU Libraries, Virginia Commonwealth University.

Richmond est située à l'embouchure de la James River. Comme beaucoup d'autres villes sur la côte est des États-Unis, le site de Richmond a été déterminé par l'embouchure, comme barrière naturelle. Cela empêchait les bateaux de remonter plus loin dans les terres.

Richmond a été établie en 1607 par Christopher Newport et le capitaine John Smith, qui remonta la James River dix jours après avoir débarqué à Jamestown. La ville n’a pris le nom de Richmond qu'en 1737. Il vient de Richmond upon Thèmes en Angleterre.

Richmond a remplacé Williamsburg comme capitale de la Virginie en 1780.

En 1836, un groupe d’hommes d’affaires et d’industriels de Richmond dirigés par Francis B. Deane, Jr. décida d’investir dans une usine de fonte pour profiter de l’essor du chemin de fer aux États-Unis[1]. Pour diriger la construction de l’usine, ils recrutèrent un jeune ingénieur gallois, Rhys Davies, et facilitèrent l’installation de plusieurs autres ouvriers originaires de la région de Tredegar, au Pays de Galles, afin de monter les hauts-fourneaux et laminoirs. La fonderie prit ainsi le nom de Tredegar, par allusion à l'une des plus grosses sociétés sidérurgiques de l'époque, la Tredegar Iron and Coal Co britannique.

En 1841, les actionnaires confièrent la gestion de l'usine à un ingénieur des travaux publics de 28 ans, Joseph R. Anderson. Anderson racheta la fonderie en 1848, après en avoir été deux ans le fermier, et bientôt travailla essentiellement aux commandes du gouvernement des États-Unis[1]. Il fit venir des esclaves pour abaisser les coûts de production : au début de la guerre de Sécession, en 1861, la moitié des 900 ouvriers (y compris parmi les plus spécialisés) étaient des esclaves[2]. Dès 1860, le beau-père d'Anderson, le Dr Robert Archer, avait rejoint le capital de l'entreprise et Tredegar put s'imposer comme le premier sidérurgiste du pays. Entre 1846 et 1853, l'adjudication d'un marché de construction de quelque 1 500 km de voie ferrée à travers la Virginie, largement subventionnés par le Virginia Board of Public Works, ouvrit enfin aux forges de Tredegar le marché des locomotives à vapeur et du rail.

Jusqu'à la guerre de Sécession, l'activité industrielle demeura florissante sous la direction d'Anderson : Tredegar s'équipa d'un moulin à farine, loué à Lewis D. Crenshaw, et de fours loués à A. J. Bowers et Asa Snyder[3]. Dès 1860, Crenshaw et ses associés avaient créé la filature de laine Crenshaw Woolen Mill (employant environ 50 tisserands) sur leurs terres[4]. Les filatures Crenshaw Woolen Mill allaient devenir le « principal fournisseur d'uniformes de l’armée des États confédérés au cours de la première moitié de la guerre de Sécession[5]. », fait décisif dans la décision de déménager la capitale de la Confédération de Montgomery (Alabama) à Richmond en mai 1861[6].

La ville tombe aux mains des Nordistes le peu de temps avant la reddition du général Robert Lee à Appomattox.

La ville reste fière de son passé de capitale du Sud mais se tourne ensuite vers des activités industrielles.

Dans d'autres langues
አማርኛ: ሪችመንድ
azərbaycanca: Riçmond
žemaitėška: Ričmonds
беларуская: Рычманд
беларуская (тарашкевіца)‎: Рычманд (Вірджынія)
български: Ричмънд
čeština: Richmond
dansk: Richmond
eesti: Richmond
euskara: Richmond
føroyskt: Richmond
گیلکی: ریچموند
עברית: ריצ'מונד
Kreyòl ayisyen: Richmond, Vijini
interlingua: Richmond (Virginia)
Bahasa Indonesia: Richmond, Virginia
Interlingue: Richmond (Virginia)
Latina: Ricmondia
lumbaart: Richmond
latviešu: Ričmonda
кырык мары: Ричмонд (Виргини)
Bahasa Melayu: Richmond, Virginia
Plattdüütsch: Richmond (Virginia)
norsk nynorsk: Richmond i Virginia
Kapampangan: Richmond, Virginia
Papiamentu: Richmond
पालि: रिचमन्ड
پنجابی: رچمنڈ
संस्कृतम्: रिच्मन्ड्
srpskohrvatski / српскохрватски: Richmond, Virginia
Simple English: Richmond, Virginia
slovenčina: Richmond
slovenščina: Richmond, Virginija
Tiếng Việt: Richmond, Virginia
Bân-lâm-gú: Richmond (Virginia)