Prieuré de Sion

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sion.

Le Prieuré de Sion est le nom donné à plusieurs groupes, à la fois réels et fictifs, notamment à une organisation fondée en France en 1956 par Pierre Plantard. Dans une série de documents tapés à la machine à écrire et déposés à la Bibliothèque nationale au milieu des années 1960, intitulés Dossiers secrets d'Henri Lobineau, Pierre Plantard présente le Prieuré comme une confrérie remontant à 1099, liée à l'ordre du Temple en France. De nombreux universitaires et spécialistes ont démontré l’inauthenticité de ces documents[1], des faux confectionnés avec le concours de Philippe de Chérisey, le complice de Plantard. Néanmoins, de nombreux théoriciens de la conspiration persistent à croire que le Prieuré de Sion est une organisation obscure qui protège un secret capable de faire s'écrouler l'Église catholique. Cette thèse est celle proposée par Henry Lincoln, Michael Baigent et Richard Leigh dans leur livre L'Énigme sacrée publié en 1982 et dont de nombreux éléments ont été repris par Dan Brown dans son best-seller intitulé Da Vinci Code, publié le 18 mars 2003.

Dans d'autres langues
العربية: أخوية سيون
azərbaycanca: Sion Prioratı
български: Орден на Сион
فارسی: دیر صهیون
עברית: מסדר ציון
hrvatski: Sionski priorij
Bahasa Indonesia: Biarawan Sion
Nederlands: Priorij van Sion
polski: Zakon Syjonu
português: Priorado de Sião
srpskohrvatski / српскохрватски: Sionski priorij
slovenščina: Sionsko priorstvo
српски / srpski: Сионски приорат
Türkçe: Sion Tarikatı
українська: Пріорат сіону