Polycarbonate

Polycarbonate
image illustrative de l’article Polycarbonate
Polycarbonate : -[CO-O-pPh-C(CH3)2-pPh-O]n
Identification
No CAS25037-45-0
No ECHA100.109.922
Propriétés physiques
fusion140 °C (Tv car amorphe)[1]
Paramètre de solubilité δ20,3 J1/2·cm-3/2[2]
Masse volumique1,2 g·cm-3[1],[3]
Conductivité thermique0,20 W·m-1·K-1[1]
Propriétés électroniques
Constante diélectrique3,17 (60 Hz)[1]
2,92 (1 kHz, 23 °C)
2,8 (1 MHz, 23 °C)[4]
Propriétés optiques
Indice de réfraction1,591

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.
Code d'identification de la résine PC. Le « O » signifie « Others » (autres) qui peut aussi être indiqué en toutes lettres. Ce code peut également identifier d'autres résines.

Le polycarbonate (PC) est un matériau difficilement inflammable découvert en 1953 par trois chercheurs travaillant pour Bayer AG, Schnell, Bottenbruch et Krimm. Sa première mise sur le marché date de 1958. Il est commercialisé sous plusieurs noms : Makrolon de Covestro, Lexan de Sabic[5], Hammerglass, Xantar de Mitsubishi engineering plastics ou Durolon d'Unigel plasticos.

Le polycarbonate est un polymère issu de la polycondensation du bisphénol A (BPA) et d'un carbonate ou du phosgène, ou par transestérification. On obtient ainsi une matière plastique disposant d'excellentes propriétés mécaniques et d'une résistance thermique permettant une utilisation entre −100 °C et 120 °C[3].

Propriétés physiques et applications

La très grande transparence de cette matière est exploitée pour la fabrication de verres optiques, des CD et DVD, des lentilles de caméras thermiques (caméras infrarouge) ou encore de vitres de phares automobiles. En forte épaisseur, il possède une légère teinte jaune.

Son excellente résistance aux chocs[3] en fait un matériau très approprié pour la fabrication de casques de moto ou de boucliers de police, mais aussi de mobilier ou de coques de smartphones.

L'innocuité physiologique du polycarbonate[réf. nécessaire] permet son utilisation dans le domaine médical pour la fabrication de matériel ou de prothèses. Sa sensibilité aux agents chimiques et aux ultraviolets limite toutefois son utilisation. On doit faire particulièrement attention lors de contacts prolongés avec l'eau, surtout à des températures supérieures à 60 °C. On risque une forte hydrolyse.

À 20 °C, il est incompatible avec l'acétaldéhyde, l'acétate d'éthyle, l'acétone, l'acide acétique glacial, l'acide fluorhydrique à 48 %, l'acide nitrique à 70 %, l'acide perchlorique, l'acide sulfurique à 98 %, l'anhydride acétique, l'ammoniac, l'ammoniaque à 30 %, le benzène, le chloroforme, la diéthylamine, le diméthylsulfoxyde, l'éther éthylique, l'hydrazine, le nitrobenzène, le nitrométhane, le perchloroéthylène, la potasse concentrée, la soude à 50 %, le sulfure de carbone, le tétrachlorure de carbone, le trichloroéthane, le trichloroéthylène, l'urée, le xylène.

Le polycarbonate est mal adapté aux fours à micro-ondes : il absorbe la chaleur.

Son indice de réfraction (dans le visible) est de 1,591.

Dans d'autres langues
العربية: بولي كربونات
български: Поликарбонат
bosanski: Polikarbonat
català: Policarbonat
čeština: Polykarbonát
Deutsch: Polycarbonate
English: Polycarbonate
español: Policarbonato
Nordfriisk: Polycarbonaat
Bahasa Indonesia: Polikarbonat
íslenska: Pólýkarbónat
italiano: Policarbonato
Bahasa Melayu: Polikarbonat
Nederlands: Polycarbonaat
norsk nynorsk: Polykarbonat
polski: Poliwęglany
português: Policarbonato
română: Policarbonat
Simple English: Polycarbonate
svenska: Polykarbonat
Türkçe: Polikarbonat
українська: Полікарбонат
Tiếng Việt: Polycacbonat
中文: 聚碳酸酯