Peinture d'histoire

La Reddition de Breda (v. 1635), Diego Vélasquez, Hauteur : 3,07 m ; Largeur : 3,67 m. Musée du Prado
Le Radeau de La Méduse, 1818-19. Géricault. H. 4,91 m ; L. 7,16 m. Musée du Louvre
Les Derniers Jours de Pompéi (1827-1833), Karl Brioullov. 4,56 m ; L. 6,51 m. Musée Russe de Saint-Pétersbourg
Le Rêve, Édouard Detaille, 1888, H. 3 m ; L. 4 m. Musée d'Orsay

La peinture d’histoire, ou peinture historique, est un genre pictural qui s’inspire de scènes issues de l’histoire, en général, qu'il s'agisse de l'Histoire, avec une majuscule, celle des grands évènements politiques, les crises, les guerres, les couronnements et la chute des puissants, ou bien l'histoire qui illustre un texte, qu'il s'agisse de l'histoire chrétienne, de l’histoire antique (Mésopotamienne, Égyptienne, Grecque, Romaine…), de la mythologie ou d’évènements historiques récents, comme ce fut le cas pour Le Radeau de la Méduse par Géricault en 1818-19, ou, pour prendre un exemple plus proche de nous, la série sur les déplacés du barrage des Trois-Gorges, en 2004, par Liu Xiaodong.

Dans d'autres langues