Patriots of Micronesia

Patriots of Micronesia (en)
Patriotes de Micronésie
Hymne national deDrapeau des États fédérés de Micronésie Micronésie
Autre(s) nom(s)Across All Micronesia (en)
Dans toute la Micronésie
ParolesInconnu[1]
MusiqueInconnu[1]
Adopté en10 décembre 1991
Fichier audio
Patriots of Micronesia
Fichier audio externePatriots of Micronesia (Instrumental)

Patriots of Micronesia (en français Patriotes de Micronésie), aussi connu par le nom de Accross All Micronesia (en français À travers toute la Micronésie), est l'hymne national des États fédérés de Micronésie depuis le 10 décembre 1991. Les paroles ainsi que la musique sont inspirées de l'hymne officieux de l'Allemagne de l'Ouest entre 1949 et 1950, Ich hab mich ergeben, publié vers 1820 par l'allemand Ferdinand Maßman. Des variantes de cet air sont utilisées dans l'Ouverture pour une fête académique de Johannes Brahms et dans la Troisième symphonie de Gustav Mahler.

Histoire

Patriots of Micronesia aussi connu sous le nom de Accross All Micronesia, à partir d'une ligne du deuxième couplet[2], est devenu l'hymne national des États fédérés de Micronésie par une loi promulguée le 10 décembre 1991 par le président de la Micronésie John Haglelgam[3]. Cette loi formule que l'hymne peut être joué et/ou chanté au cours des fonctions et cérémonies officielles[3]. Il remplace Préamble (en français Préambule) utilisé depuis la constitution du pays en 1979[4]. Durant l'interprétation de l'hymne national, toutes les personnes présentes doivent être debout et faire face au drapeau s'il est affiché. Les personnes en uniforme militaire doivent rendre le salut militaire à la première note de l'hymne national et conserver cette position jusqu'à la dernière note. Les autres personnes doivent se découvrir[3].

Les paroles ainsi que la musique sont inspirées de l'hymne officieux de l'Allemagne de l'Ouest entre 1949 et 1952, Ich hab mich ergeben[2], publié vers 1820 par l'allemand Ferdinand Maßman[5]. La ressemblance du premier couplet suggère que les auteurs de l'hymne micronésien avaient connaissance des travaux de Maßman en Allemagne, ce qui pourrait suggérer qu'ils étaient allemands[2], la région étant sous protectorat allemand jusqu'à la fin de la première guerre mondiale[6]. La mélodie peut être datée des environs de 1820. Des variantes de cet air sont utilisées dans l'Ouverture pour une fête académique de Johannes Brahms et dans la Troisième symphonie de Gustav Mahler[2].