Parti communiste de l'Union soviétique

Parti communiste
de l'Union soviétique
(ru) Коммунисти́ческая па́ртия Сове́тского Сою́за
image illustrative de l’article Parti communiste de l'Union soviétique
Logotype officiel.
Présentation
FondateurVladimir Ilitch Lénine
FondationPOSDR (1898-1903)
POSDR(b) (1903-1918)
PCR(b) (1918-1925)
PCP(b) (1925-1952)
PCUS (1952-1991)
Disparition
SiègeMoscou, Drapeau de l'URSS Union soviétique
Devise« Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! »
Organisation de jeunesseKomsomol,
Pionniers
Journal officielPravda
PositionnementExtrême gauche
IdéologieCommunisme,
Marxisme, puis
Marxisme-léninisme,
Patriotisme,
Stalinisme (jusqu'en 1956)
Affiliation internationale1919-1943 : Internationale communiste
1947-1956 : Kominform
Adhérents19 487 822 (1989)
CouleursRouge
Représentation
Députés (1989)
1 957 / 2 250

Le Parti communiste de l'Union soviétique (PCUS) (en russe : Коммунисти́ческая па́ртия Сове́тского Сою́за ou КПСС) était le seul parti politique autorisé dans l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) entre 1925 et 1990.

Histoire

Avant la Révolution

En mars 1898 à Minsk, un congrès qui rassemble neuf délégués[1] issus d'« Unions de lutte » de plusieurs villes de l'Empire russe (Pétersbourg, Moscou, Kiev, Iekaterinoslav) ainsi que du Bund fonde le Parti ouvrier social-démocrate de Russie (POSDR)[2]. Vladimir Oulianov, futur Lénine, alors en exil à Chouchenskoié en Sibérie, ne peut assister à la réunion fondatrice. Le comité central élu lors du congrès est rapidement arrêté. Cette réunion est considérée comme le « premier congrès » du Parti.

En 1903, le congrès se tient d'abord à Bruxelles, puis doit déménager à Londres, à la suite de pressions diplomatiques russes : c'est pourquoi il est appelé le « congrès de Bruxelles-Londres ». Le parti se divise entre bolcheviks (c’est-à-dire « majoritaires »), partisans de l'action violente, et mencheviks (« minoritaires »), plus modérés ; le désaccord ira croissant et le clivage s'accentue jusqu'à la Révolution. En janvier 1912, le parti bolchevik se constitue en « Parti ouvrier social-démocrate (bolchevik) de Russie ».

Au cours de la révolution russe, le parti bolchevique prend le pouvoir politique lors de l’insurrection du . Il prend le nom de « Parti communiste (bolchevik) de Russie » en mars 1918. Le droit de fraction est interdit en 1921, des courants minoritaires continuent à exister (Opposition de gauche de Léon Trotski, etc.) mais leurs militants sont progressivement exclus et réprimés.

L'Union soviétique

L'Union soviétique est proclamée le 30 décembre 1922. En 1923, le parti devient officiellement le seul parti légal. Il devient le « Parti communiste (bolchevik) de l’URSS » en décembre 1925, et enfin le PCUS en octobre 1952[3]. Le PCUS détenait l'ensemble du pouvoir économique et exerçait une dictature de parti unique, jusqu'à l'autorisation des partis politiques en 1989.

Le média principal du PCUS était la Pravda. La jeunesse communiste était organisée dans le Komsomol.

En août 1991, le Comité d'État pour l'état d'urgence (en) (Государственный Комитет по Чрезвычайному Положению, ГКЧП, prononcé « GuéKaTchéPé »), un comité composé de certains hauts fonctionnaires du Parti, des chefs de l'Armée, du KGB et du ministère de l'Intérieur, tente et manque un coup d’État contre le président de l’URSS Mikhaïl Gorbatchev. Celui-ci quitte alors la direction du parti. Quelques jours après, par décret du président russe Boris Eltsine, le PCUS est dissous et interdit.

La Russie postsoviétique

Après la dissolution du PCUS, les différents partis communistes qui existaient dans 14 des 15 républiques socialistes soviétiques se transforment, pour la plupart, en partis socialistes ou sociaux-démocrates (ceux des anciens membres qui n'adhérèrent pas à cette évolution créèrent des partis fidèles à l'idéologie communiste), tandis que les communistes russes se sont regroupés au sein du Parti communiste de la Fédération de Russie qui se considère comme héritier du PCUS.

Depuis 1993, les anciens partis issus du PCUS, ou qui s'en réclament, constituent une organisation supranationale baptisée l'Union des partis communistes - Parti communiste de l'Union soviétique.

Dans d'autres langues
беларуская (тарашкевіца)‎: Камуністычная партыя Савецкага Саюзу
客家語/Hak-kâ-ngî: Sû-lièn Khiung-sán-tóng
Bahasa Indonesia: Partai Komunis Uni Soviet
한국어: 소련 공산당
srpskohrvatski / српскохрватски: Komunistička partija Sovjetskog Saveza
тыва дыл: ВКП(б)
oʻzbekcha/ўзбекча: Sovet Ittifoqi Kommunistik Partiyasi