Pacte germano-soviétique

Pacte germano-soviétique
Description de cette image, également commentée ci-après
Le Pacte de non-agression germano-soviétique signé par Viatcheslav Molotov et Joachim von Ribbentrop comportait un protocole secret visant le partage de l'Europe entre les deux puissances totalitaires.
Langues russe et allemand
Signé
Moscou, URSS
Parties
Parties Drapeau de l'URSS Union soviétique Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Signataires Molotov pour Staline Ribbentrop pour Adolf Hitler

L’Ordre nouveau imaginé par Alfred Rosenberg et Richard Walther Darré pour l’Europe sous contrôle nazi. Le Pacte germano-soviétique s’insère dans cette stratégie.
Modifications territoriales prévues et effectuées sous les auspices du Pacte.

Le Pacte germano-soviétique, officiellement traité de non-agression entre l'Allemagne et l'Union soviétique, est un ensemble d'accords diplomatiques et militaires signés le à Moscou, par les ministres des Affaires étrangères allemand, Joachim von Ribbentrop, et soviétique, Viatcheslav Molotov, en présence de Joseph Staline.

Il est également connu sous les dénominations de pacte Molotov-Ribbentrop, pacte Ribbentrop-Molotov (surtout en Occident), pacte Hitler-Staline (surtout dans les pays concernés) et Pacte de non-agression de 1939 (surtout en Russie et Biélorussie).

Il suit de quelques mois la signature du pacte d'Acier signé par Ciano et Ribbentrop entre l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste, bientôt rejointes par l'Empire du Japon.

Outre un engagement de neutralité en cas de conflit entre l'une des deux parties et les puissances occidentales, le Pacte germano-soviétique comportait un protocole secret, qui répartissait entre l'Allemagne et l'URSS un certain nombre de pays et territoires à annexer, à savoir la Finlande, la Pologne, les pays baltes et la Bessarabie.

Cet accord conduit à une grave crise des relations internationales, mais aussi à une crise interne au sein des partis communistes occidentaux ; en France, il entraîne des mesures d'interdiction du Parti communiste français (décrets Daladier).

Ce pacte prend fin prématurément le , du fait de la décision unilatérale d’Hitler d'attaquer l'URSS en déclenchant l'opération Barbarossa.

Dans d'autres langues
беларуская (тарашкевіца)‎: Пакт Молатава — Рыбэнтропа
Bahasa Indonesia: Pakta Molotov–Ribbentrop
srpskohrvatski / српскохрватски: Pakt Ribbentrop-Molotov
Simple English: Molotov-Ribbentrop pact
Tiếng Việt: Hiệp ước Xô-Đức