Péroun

Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Perun.
Péroun
Dieu de la mythologie slave
M. Presnyakov (1998).
M. Presnyakov (1998).
Caractéristiques
Autre(s) nom(s)Пєроунъ
Fonction principaleDieu du tonnerre, et de l'orage
Lieu d'origineSclavénie
Période d'origineAntiquité
Groupe divinTriglav de Svarog
Associé(s)Dodola
Équivalent(s) par syncrétismeIndra, Perkun, Perkūnas, Odin, Thor, Zeus, Jupiter
MontureCheval ou char tiré par des chevaux ailés ou attelé à une chèvre.

Péroun, également orthographié Péroune ou Perun (en russe : Перун), est, dans la mythologie slave, le dieu de l'orage et du tonnerre, ainsi que des guerriers. Il a aussi été appelé Piorun (en polonais). Dodola, déesse de la pluie, est parfois considérée comme son épouse. Il est le correspondant de Perkun (Perkūnas dans la mythologie lituanienne).

Étymologie, représentation et attributs

Son nom viendrait de la racine per- signifiant « frapper », -oun étant un suffixe d'agent[1].

Il est souvent représenté comme un personnage athlétique d'âge mûr, au regard farouche et aux cheveux noirs ou argentés, portant barbe et moustache cuivrées et/ou dorées.

On le représente parfois se déplaçant à cheval ou montant un char tiré par des chevaux ailés. Péroun fait partie du Triglav de Svarog.

Parmi ses attributs figurent la hache, la massue, l'arc et les flèches-éclairs. Le coq est son emblème animal, le chêne son emblème végétal[2]. Chez les Slaves du Sud, l'iris est traditionnellement appelé perunika (la plante de Péroun), ou bogicha (la plante divine), et on croyait qu'il poussait là où le sol avait été frappé par la foudre. Le jeudi (en allemand : Donnerstag, jour du tonnerre) est le jour de Péroun.

Originellement, il était considéré comme le protecteur des agriculteurs[réf. nécessaire].

La plus ancienne allusion à Péroun figure dans le De bello gothico écrit au VIe siècle par Procope de Césarée, qui mentionne un dieu du tonnerre adoré par les Antes et auquel étaient offerts des sacrifices d'animaux, sans le nommer toutefois. Son équivalent germanique est Thor.

Selon Boris Rybakov[3], qui s'appuie sur le Sermon sur les idoles et sur la Chronique des temps passés, Péroun aurait pu être à l'origine un dieu parmi d'autres, et ce n'est qu'en 980 qu'il aurait acquis une place prééminente au panthéon de la Rus' de Kiev (il aurait remplacé Rod au e siècle[2]). Selon l'historien et folkloriste Anitchkov[3], le culte de Péroun était le culte de la caste militaire des descendants des Varègues, et Péroun pourrait donc être un dieu d'origine scandinave.

L'une des faces latérales de l'idole du Zbroutch, découverte au e siècle, pourrait représenter Péroun[3].

Dans d'autres langues
Afrikaans: Peroen
беларуская: Пярун
беларуская (тарашкевіца)‎: Пярун
български: Перун
bosanski: Perun
čeština: Perun
kaszëbsczi: Parón
словѣньскъ / ⰔⰎⰑⰂⰡⰐⰠⰔⰍⰟ: Пєроунъ
dansk: Perun
Deutsch: Perun
Ελληνικά: Περούν
English: Perun
Esperanto: Peruno
español: Perun
eesti: Perun
فارسی: پرون
suomi: Perun
עברית: פרון (אל)
hrvatski: Perun
Հայերեն: Պերուն
italiano: Perun
日本語: ペルーン
ქართული: პერუნი
한국어: 페룬
коми: Перун
lietuvių: Perunas
македонски: Перун
Nederlands: Perunu
norsk: Perun
polski: Perun
português: Perunú
română: Perun
русский: Перун
srpskohrvatski / српскохрватски: Perun
slovenčina: Perún
slovenščina: Perun
српски / srpski: Перун
svenska: Perun
ślůnski: Perůn
українська: Перун
中文: 霹隆