Péage urbain de Londres

Carte de la zone où s'applique le péage urbain de Londres.
Le marquage au sol et un panneau marquent l'entrée dans la zone à Old Street.

Le péage urbain de Londres (London congestion charge) est un péage routier, c'est-à-dire un droit de circulation frappant certaines catégories de véhicules automobiles qui entrent dans le centre-ville. Londres n'est pas la première ville à avoir adopté un péage urbain, mais, en 2005, c'est la plus grande ville à utiliser cette technique. L'organisation responsable de la gestion du péage est Transport for London (TfL).

Toutefois il est possible de traverser Londres dans le sens Nord-Sud en empruntant Edgware Road pour déboucher sur Vauxhall Bridge Road (en) afin d'éviter les zones à péage.

Historique

Le droit de circuler a été institué le . Depuis le , le forfait pour une journée s'élève à 8 £ et doit être payé par le propriétaire de tout véhicule entrant, sortant ou circulant à l'intérieur de la zone à péage, entre 7 heures et 18 heures, du lundi au vendredi. Le paiement peut s'effectuer par téléphone, SMS, internet ou dans un magasin équipé de l'équipement nécessaire.

Si le péage n'est pas payé à 22 heures le jour du déplacement, il est majoré de 5 £. Cette disposition a pour objectif de réduire le nombre des paiements à la dernière minute. Si le péage n'est pas payé à minuit, l'amende encourue s'élève à un minimum de 50 £.

En septembre 2005, l'expansion vers l'Ouest de la zone à péage urbain a été annoncée et elle est entrée en vigueur en février 2007 avec un prix porté à 12 £ par jour. Toutefois, celle-ci a été supprimée en janvier 2011, peu après l'élection de Boris Johnson, le nouveau maire de Londres, la zone de péage retrouvant alors ses frontières d'origine.

À noter que le péage urbain a été suspendu les 7 et 8 juillet 2005, en réponse aux attaques terroristes sur les transports londoniens.