Orthographe

L’orthographe (des racines grecques ὀρθός / orthὀs, « droit, correct », et γραφή / graphḗ, « écriture ») désigne la forme des écrits dans les langues. Par extension, le terme peut désigner les éventuelles normes qui influencent ces graphies, les régularités observées... Plus généralement, on parlera de système d'écriture.


Toutes les langues n'ont pas connu une standardisation de leur écriture (notamment via l'enseignement). Certaines n'ont même pas de culture écrite, d'autres des cultures écrites peu développées, et/ou peu « normées ».

Depuis que les Sumériens ont alphabétisé (ou « phonétisé ») leur écriture, il y a environ 3 000 ans, ce mode de transcription de l'oral s'est diffusé au Moyen-Orient, en Europe, puis lors de la colonisation en Amérique, en Afrique et partiellement en Asie. Il se diffuse actuellement encore, notamment dans l'est de l'Asie, et ceci parallèlement à l'usage des systèmes logographique / idéographique autochtones. De tels systèmes furent toujours précurseurs des systèmes alphabétiques dans les civilisations.

D'un certain point de vue, l'orthographe ne concerne réellement que les langues dont la forme écrite est complexe, imprévisible et à faible correspondance phono-graphique. C'est notamment le cas avec le français ou l'anglais. Il n'est un problème (d'enseignement) et un enjeu (idéologique) majeurs que dans ces langues-là.

L'orthographe peut être divisée en deux catégories :

  • l’orthographe lexicale (aussi appelée orthographe d’usage) définit la façon d'écrire les mots du lexique / vocabulaire, indépendamment de leur usage dans la phrase ou le texte. Dans les systèmes alphabétique ou syllabique, le stade oral de la langue précédant toujours le stade écrit (même dans le cerveau!), l'orthographe d'usage est censée représenter en signes linguistiques la prononciation des mots, selon une correspondance lettre-phonème régulière. Cependant, dans quelques rares langues, des normes détournent de la pure "phonétique", autrement dit l'écriture est très irrégulière.
  • l’orthographe grammaticale vise toutes les marques ou désinences qui affecte l'orthographe lexicale selon les relations entretenu au sein du texte (par exemple, dans certaines langues, les marques de personnes de conjugaison, les marques de genre et nombre...) Cette orthographe grammaticale donne naissance aux formes fléchies. Elle est parfois indépendante de la langue orale (par exemple, en français le pluriel est donné à l'oral par l'article, mais l'écrit ajoute un ou des "s", presque toujours muets!).
Dans d'autres langues
Afrikaans: Ortografie
Alemannisch: Orthographie
aragonés: Ortografía
asturianu: Ortografía
azərbaycanca: Orfoqrafiya
Boarisch: Orthographie
беларуская: Арфаграфія
беларуская (тарашкевіца)‎: Правапіс
български: Правопис
বাংলা: লিখনবিধি
brezhoneg: Reizhskrivadur
bosanski: Pravopis
català: Ortografia
čeština: Pravopis
Чӑвашла: Орфографи
Cymraeg: Orgraff
Deutsch: Orthographie
Ελληνικά: Ορθογραφία
English: Orthography
Esperanto: Ortografio
español: Ortografía
euskara: Ortografia
فارسی: دستور خط
Frysk: Stavering
galego: Ortografía
हिन्दी: लेखनवर्तनी
hrvatski: Pravopis
magyar: Helyesírás
interlingua: Orthographia
Bahasa Indonesia: Ortografi
íslenska: Réttritun
italiano: Ortografia
日本語: 正書法
Basa Jawa: Ortografi
ქართული: ორთოგრაფია
қазақша: Орфография
한국어: 맞춤법
Кыргызча: Орфография
Latina: Orthographia
Limburgs: Orthografie
latviešu: Ortogrāfija
олык марий: Чынвозыш
македонски: Правопис
Bahasa Melayu: Ortografi
Plattdüütsch: Schrievwies
occitan: Ortografia
polski: Ortografia
português: Ortografia
Runa Simi: Allin qillqay
română: Ortografie
русский: Орфография
srpskohrvatski / српскохрватски: Pravopis
Simple English: Orthography
slovenčina: Pravopis
slovenščina: Pravopis
српски / srpski: Правопис
Basa Sunda: Ortografi
svenska: Ortografi
Kiswahili: Tahajia
Tagalog: Palabaybayan
Türkçe: Ortografi
татарча/tatarça: Орфография
українська: Орфографія
oʻzbekcha/ўзбекча: Imlo
vèneto: Ortografia
Tiếng Việt: Chính tả
Winaray: Ortograpiya
中文: 正寫法
Bân-lâm-gú: Chiàⁿ-jī-hoat
粵語: 正字法