Ordre du Temple

Cet article traite des Templiers d'un point de vue strictement historique. Pour plus de détails sur les légendes et les théories aujourd'hui non validées sur l'ordre du Temple voir l'article Légendes au sujet des Templiers
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Templiers (homonymie).
Wikipédia:Articles de qualité Vous lisez un « article de qualité ».

Ordre du Temple
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale
par Innocent Innocent II
InstitutOrdre monastique
TypeMilitaire
SpiritualitéChristianisme
RègleSaint Benoît
Structure et histoire
Fondation
Troyes
FondateurHugues de Payns
Fin
Concile de Vienne
Liste des ordres religieux

L’ordre du Temple était un ordre religieux et militaire issu de la chevalerie chrétienne du Moyen Âge, dont les membres étaient appelés les Templiers.

Cet ordre fut créé à l'occasion du concile de Troyes, ouvert le [a], à partir d'une milice appelée les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, du nom du temple de Salomon que les croisés avaient assimilé à la mosquée al-Aqsa (bâtie, selon la tradition juive, sur les restes de ce temple). Il œuvra pendant les XIIe et XIIIe siècles à l'accompagnement et à la protection des pèlerins pour Jérusalem dans le contexte de la guerre sainte et des croisades. Il participa activement aux batailles qui eurent lieu lors des croisades et de la Reconquête ibérique. Afin de mener à bien ses missions et notamment d'en assurer le financement, il constitua à travers l'Europe chrétienne d'Occident et à partir de dons fonciers, un réseau de monastères appelés commanderies. Cette activité soutenue fit de l'ordre un interlocuteur financier privilégié des puissances de l'époque, le menant même à effectuer des transactions sans but lucratif, avec certains rois ou à avoir la garde de trésors royaux.

Après la perte définitive de la Terre sainte consécutive au siège de Saint-Jean-d'Acre de 1291, l'ordre fut victime de la lutte entre la papauté et le roi de France, Philippe le Bel. Il fut dissous par le pape Clément Clément V le [b] à la suite d'un procès en hérésie. La fin tragique de l'ordre mena à nombre de spéculations et de légendes sur son compte.

Illustration anonyme, début du XIXe siècle.

Sommaire

Dans d'autres langues
aragonés: Orden d'o Temple
العربية: فرسان الهيكل
žemaitėška: Tamplėirē
беларуская: Тампліеры
беларуская (тарашкевіца)‎: Тампліеры
български: Тамплиери
brezhoneg: Urzh an Templ
bosanski: Templari
Чӑвашла: Тамплиерсем
Cymraeg: Urdd y Deml
Deutsch: Templerorden
Ελληνικά: Ναΐτες Ιππότες
Esperanto: Templanoj
eesti: Templiordu
Frysk: Timpeliers
Gaeilge: Teamplóirí
hrvatski: Templari
magyar: Templomosok
Bahasa Indonesia: Ksatria Templar
íslenska: Musterisriddarar
ქართული: ტამპლიერები
한국어: 성전기사단
Lëtzebuergesch: Templeruerden
lietuvių: Tamplieriai
македонски: Темплари
Bahasa Melayu: Knight Templar
Nedersaksies: Tìmpelders
Nederlands: Tempeliers
norsk nynorsk: Tempelriddarordenen
Nouormand: Orde du Templle
polski: Templariusze
русский: Тамплиеры
srpskohrvatski / српскохрватски: Templari
Simple English: Knights Templar
slovenčina: Rád templárov
slovenščina: Templjarji
српски / srpski: Темплари
українська: Тамплієри
Tiếng Việt: Hiệp sĩ Đền thánh
West-Vlams: Tempeliers