Noms et adjectifs de couleur

« Il n'est guère de domaine peut-être ou le vocabulaire populaire ou le vocabulaire de métier ait eu à subir autant de débordante fantaisie que celui de la couleur. »

— Maurice Déribéré[1].

Les noms et adjectifs utilisés pour désigner les couleurs diffèrent selon les langues et les contextes culturels. Ils peuvent renvoyer soit directement à l'expérience perceptive, comme le mot rouge en français, soit évoquer à une matière ou un objet exemplaire d'une couleur, comme turquoise. Certains termes désignent des grandes catégories, ressenties comme une unité de couleurs, comme les rouges, les jaunes, les verts, les bleus : ces unités plus générales de couleurs s'appellent des champs chromatiques. Ils sont l'objet d'études linguistiques et anthropologiques.

Les noms de couleur participent de l'ambiguïté du terme couleur. Une couleur peut aussi bien désigner une sensation colorée, comme rouge, qu'une matière servant à la produire, comme le rouge à lèvre. Un nom désignant un colorant, comme garance, peut par la suite désigner une gamme de couleurs parmi celles qu'il peut produire. Quant aux sensations colorées visuelles, elle comprennent, outre les couleurs au sens de la colorimétrie, la transparence, le brillant et le nacré. Les noms de couleur s'appliquent la plupart du temps à des objets qui comportent l'ensemble de ces propriétés. Ainsi, des tissus de soie colorés avec la même teinture peuvent se vendre sous des noms différents en satin brillant, en toile lisse, en tulle et en crêpe, parce que les idées qui s'associent communément aux noms commerciaux conviennent mieux aux différents aspects de ces matières[2].

Les noms de couleur peuvent s'utiliser comme adjectifs. D'autres adjectifs comme clair ou foncé situent la couleur sans la définir.

Dans d'autres langues
العربية: مسمى اللون
English: Color term
日本語: 色名
norsk: Fargenavn
português: Nome das cores
русский: Имя цвета
svenska: Färgnamn