Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
Auteur Harper Lee
Pays Drapeau des États-Unis  États-Unis
Genre Roman d'apprentissage
Thriller
Version originale
Langue Anglais américain
Titre To Kill a Mockingbird
Éditeur J. B. Lippincott & Co.
Lieu de parution Philadelphie
Date de parution
Version française
Traducteur Germaine Béraud
Éditeur le Livre contemporain
Lieu de parution Paris
Date de parution 1961
Nombre de pages 316
Chronologie

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (titre original : To Kill a Mockingbird) est un roman de la romancière américaine Harper Lee, publié en 1960. Il tient à la fois de la fiction mêlée d'éléments biographiques et du roman d'apprentissage, mais contient également les éléments d'un thriller qui le rapprochent du roman policier.

L'œuvre obtient le prix Pulitzer en 1961. Elle est adaptée au cinéma l'année suivante sous le titre Du silence et des ombres avec Gregory Peck dans le rôle d'Atticus Finch.

Ce roman présente la particularité d'être paru, en français, sous trois titres successifs (en plus du titre de l'adaptation cinématographique) :

  • Quand meurt le rossignol, en 1961, dans une traduction de Germaine Béraud [1] ;
  • Alouette, je te plumerai, en 1989, dans une traduction d'Isabelle Stoïanov ;
  • Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, en 2005, dans la précédente traduction d'Isabelle Stoïanov revue par Isabelle Hausser.

Résumé

Le récit prend place dans les années 1930, pendant la Grande Dépression, dans la ville fictive de Maycomb en Alabama, au cœur de l' Amérique sudiste ségrégationniste. Atticus Finch, avocat et veuf, élève ses deux enfants Jean Louise (surnommée Scout) et Jeremy (Jem), avec l'aide d'une gouvernante noire, Calpurnia, qui tient lieu de mère aux deux enfants. Scout est la narratrice. Jem et Scout se lient d'amitié avec Dill, un garçon qui séjourne chez sa tante pendant l'été. Les trois enfants sont terrifiés et fascinés par leur voisin Boo Radley qui vit reclus chez lui. Les enfants imaginent l'apparence de Boo et les raisons qui le poussent à rester chez lui, et essayent de le faire sortir de sa maison. Scout et Jem trouvent des petits cadeaux dans l'arbre situé devant la maison des Radley.

Avocat droit et honnête, Atticus Finch est commis d'office pour la défense d'un Noir nommé Tom Robinson, accusé d'avoir violé une femme blanche, Mayella Ewell, qui témoigne contre lui au tribunal, ainsi que son père Bob Ewell. Au cours du procès, Atticus Finch réussit à mettre sérieusement en doute la culpabilité de Tom. Il met en évidence des contradictions dans les versions des accusateurs ; il démontre qu'en réalité c'est Mayella Ewell qui a fait des avances à Tom Robinson, et que c'est son père qui l'a battue après avoir surpris son comportement. Malgré les preuves claires de l'innocence de Robinson apparues pendant le procès, celui-ci est condamné puis emprisonné. Robinson tente désespérément de s'évader mais rattrapé par ses gardes, il est abattu.

Malgré le verdict qui lui est favorable, la réputation de Bob Ewell est ruinée par le procès, et il jure de se venger. Il menace Atticus Finch, harcèle la veuve de Tom Robinson et s'introduit dans le jardin du Juge Taylor. Le soir d' Halloween, dans l'obscurité totale, lorsque Jem et Scout rentrent chez eux après une fête donnée au lycée, il agresse les deux enfants. Jem est blessé et perd connaissance. Un inconnu le porte jusqu'à sa maison, suivi par Scout. À son arrivée chez elle, Scout découvre que la personne qui a porté son frère n'est autre que Boo Radley. Informé de l'affaire, le shérif de Maycomb, Heck Tate, se rend sur les lieux de l'agression ; une fois revenu, il révèle aux Finch que la personne qui a agressé Jem et Scout (jusqu'alors non identifiée en raison de l'obscurité) était Bob Ewell, et qu'il a été retrouvé mort sur les lieux du drame. Atticus Finch soutient que Jem a certainement tué Bob par légitime défense, mais Heck Tate le convainc de faire comme si Bob était tombé sur son couteau, se l'enfonçant dans le corps. On comprend que c'est Boo qui a tué Ewell pour protéger les enfants et que le shérif souhaite que Boo, d'une timidité pathologique, puisse continuer à vivre reclus chez lui comme il le souhaite.

Dans d'autres langues
Bahasa Indonesia: To Kill a Mockingbird
srpskohrvatski / српскохрватски: Ubiti pticu rugalicu
Simple English: To Kill a Mockingbird
svenska: Dödssynden
Tiếng Việt: Giết con chim nhại