Mercenaire
English: Mercenary

Léonard de Vinci, Il Condottiero, 1480.

Un mercenaire est un combattant étranger aux parties en conflit, « spécialement recruté dans le pays ou à l'étranger » et qui « prend une part directe aux hostilités ». Ce combattant doit également avoir un « avantage personnel » à participer à ce conflit, qui doit prendre la forme d'une rémunération « nettement supérieure à celle » de ses homologues de l'armée régulière[1].

Un mercenaire est un combattant de métier qui est recruté moyennant finance par un État, une entreprise, un mouvement politique ou toute autre organisation légale ou non, en dehors du système statutaire de recrutement militaire d'un pays. Un combattant de carrière, bien que rémunéré et parfois recruté sur contrat, se distingue d'un mercenaire par son adhésion à un statut professionnel découlant d'une législation ou d'une coutume locale stable. Les services des mercenaires sont généralement sollicités soit pour une opération militaire identifiée et pour une durée limitée, soit pour un type de service spécialisé. La durée d'engagement et le caractère provisoire ou permanent de leur emploi ne sont pas en revanche des critères de distinction entre militaires réguliers et mercenaires, car certains mercenaires peuvent se voir attribuer des fonctions institutionnelles durables (comme la Garde Varangienne des empereurs de Byzance au Moyen Âge et l'actuelle Garde suisse pontificale, celle-ci n'étant pas considérée comme composée de mercenaires par la Convention de Genève[2]).

Le terme de mercenaire a aujourd'hui une connotation très négative du fait que la plupart du temps, il est motivé par l'appât du gain. Cet aspect est central dans la définition d'un mercenaire, ainsi les étrangers volontaires tels que les membres de la Légion étrangère française ou les Gurkhas ne sont pas des mercenaires même s'ils rencontrent certains critères de l'article 47 du protocole additionnel aux Conventions de Genève du 12 août 1949 relatif à la protection des victimes des conflits armés internationaux. Certains journalistes les considèrent tout de même comme des mercenaires[3],[4].

Dans le sport, en particulier dans le football, le terme « mercenaire » est utilisé pour désigner un sportif qui joue uniquement pour l'argent, sans prêter attention au maillot ou à la nation qu'il représente.

Dans d'autres langues
Afrikaans: Huursoldaat
Alemannisch: Söldner
العربية: مرتزق
asturianu: Mercenariu
azərbaycanca: Muzdlu döyüşçü
български: Наемник
brezhoneg: Goprsoudard
bosanski: Najamnik
català: Mercenari
čeština: Žoldnéř
Cymraeg: Hurfilwr
dansk: Lejesoldat
Deutsch: Söldner
Ελληνικά: Μισθοφόρος
English: Mercenary
Esperanto: Soldulo
español: Mercenario
euskara: Mertzenario
فارسی: مزدور
Frysk: Hierling
Gaeilge: Amhas
galego: Mercenario
עברית: שכיר חרב
hrvatski: Plaćenici
magyar: Zsoldos
Bahasa Indonesia: Tentara bayaran
italiano: Mercenario
日本語: 傭兵
한국어: 용병
lietuvių: Samdinys
Bahasa Melayu: Tentera upahan
Nederlands: Huursoldaat
norsk nynorsk: Leigesoldat
norsk: Leiesoldat
occitan: Mercenari
português: Mercenário
română: Mercenar
русский: Наёмник
Scots: Mercenar
srpskohrvatski / српскохрватски: Najamnik
Simple English: Mercenary
slovenčina: Žoldnier
slovenščina: Najemnik
српски / srpski: Najamnik
svenska: Legosoldat
Kiswahili: Mamluki
Türkçe: Paralı asker
українська: Найманець
Tiếng Việt: Lính đánh thuê
ייִדיש: שכיר חרב
中文: 僱傭兵
粵語: 僱傭兵