Melbourne

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'agglomération australienne. Pour les autres significations du nom « Melbourne », voir Melbourne (homonymie).
Melbourne
Blason de
Héraldique
Drapeau de
Drapeau
Haut : Panorama nocturne de la ville de Melbourne.2e ligne : la gare de Flinders street et le Palais royal des expositions.3e ligne à gauche: la ville depuis le Shrine of RemembranceÀ droite: Melbourne Cricket Ground et le Shrine of Remembrance.
Haut : Panorama nocturne de la ville de Melbourne.
2e ligne : la gare de Flinders street et le Palais royal des expositions.
3e ligne à gauche: la ville depuis le Shrine of Remembrance
À droite: Melbourne Cricket Ground et le Shrine of Remembrance.
Administration
Pays Drapeau de l'Australie  Australie
État Victoria
Démographie
Gentilé Melbourniens
Population 4 440 300 hab. (2014 [1])
Densité 577 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 48′ 51″ sud, 144° 58′ 06″ est
Superficie 7 694 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Victoria

Victoria
City locator 12.svg
Melbourne
Liens
Site web melbourne.vic.gov.au

Melbourne est la deuxième agglomération urbaine d' Australie après Sydney. Le « Grand Melbourne » (Greater Melbourne) comptait 4 440 300 habitants au recensement officiel 2014 [1]. Située près de la baie de Port Phillip, dans le sud-est de l'Australie, Melbourne est la capitale de l’État du Victoria. En anglais, ses habitants sont les Melburnians [Note 1]. Melbourne est un important centre commercial, industriel et culturel. La ville est souvent qualifiée de capitale « sportive et culturelle » de l'Australie [2], car elle abrite de nombreuses manifestations et institutions culturelles et sportives parmi les plus importantes du pays.

Elle a été classée, avec six points, ville mondiale gamma (ou mineure) au classement de 1998 de l' université de Loughborough [3], puis alpha- dans les classements de 2000, 2004, 2008, 2010 et 2012. Melbourne est connue pour son mélange d'architecture de l'époque victorienne et d'architecture contemporaine, son vaste réseau de tramway, ses parcs et jardins victoriens, ainsi que pour sa société multiculturelle. Elle a reçu les jeux olympiques d'été de 1956 et les jeux du Commonwealth de 2006. Melbourne est considérée par The Economist comme la ville la plus agréable à vivre au monde [4].

Melbourne a été fondée par des colons libres en 1835, 47 ans après l'installation de la première colonie pénitentiaire européenne à Sydney, comme une zone de mise en valeur agricole autour du fleuve Yarra [5]. La ville s'est rapidement transformée en métropole lors de la ruée vers l'or au Victoria dans les années 1850, Melbourne la merveilleuse est devenue la plus grande ville d'Australie en 1865 [6], mais a été rattrapée et dépassée par Sydney au début du e siècle [7]. Melbourne a servi de siège fédéral au gouvernement, au début de la création de la fédération en 1901, jusqu'à ce que le parlement fédéral se déplace dans la ville nouvelle de Canberra en 1927, marquant la fin d'une période où l'Australie n'avait pas de capitale [8].

Histoire

Article détaillé : Histoire de Melbourne.
Article connexe : Histoire du Victoria.
Melbourne, 1840

Les régions du fleuve Yarra et de Port Phillip qui sont maintenant devenues le point d'implantation de la ville de Melbourne étaient à l'origine habitées par les Wurundjeris, un peuple de la nation Kulin. On estime que la région était occupée par les Aborigènes depuis au moins 40 000 ans [5]. La première colonie pénitentiaire britannique dans le district de Port Phillip a été créée en 1803 sur Sullivan Bay, mais cette colonie a été abandonnée après quelques mois d'occupation [9].

En mai et juin 1835, la zone qui est maintenant située au centre et au nord de Melbourne a été explorée par John Batman, un membre éminent de la Port Phillip Association, qui négocia un accord pour l'occupation de 600 000 acres (2 400 km2) de terres avec huit chefs Wurundjeris [5]. Il choisit un site sur la rive nord du fleuve Yarra, déclarant que « ce serait le lieu d'implantation d'un village » et retourna à Launceston en Tasmanie (alors connue sous le nom de Terre de Van Diemen). Toutefois, au moment où une partie des colons de l'Association arriva pour s'établir dans le nouveau village, un autre groupe dirigé par John Pascoe Fawkner était déjà arrivé à bord du Enterprize et avait établi un point de peuplement au même endroit, le . Les deux groupes acceptèrent finalement de partager les lieux. L'accord de Batman avec les Aborigènes fut annulé par le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud (qui régissait alors tout l'est de l'Australie), qui dédommagea l'Association [5]. Bien que cela signifiât que les colons devenaient par la suite des occupants illégaux de terres de la Couronne, le gouvernement accepta le fait accompli des colons et leur permit de rester dans la nouvelle ville (d'abord connue sous différents noms, y compris «Bearbrass» [5]).

En 1836, le gouverneur Richard Bourke déclara la ville capitale administrative du district de Port Phillip de Nouvelle-Galles du Sud, et commanda le premier plan de construction de la ville, un plan hippodamien, le Hoddle Grid en 1837 et, plus tard, cette même année, donna à la ville le nom de Melbourne d'après le nom du premier ministre britannique William Lamb, deuxième vicomte Melbourne, qui résidait dans le village de Melbourne dans le Derbyshire. Melbourne a été déclarée city par lettre patente de la reine Victoria, publiée le [10].

L'État du Victoria a été créé en 1851 avec Melbourne comme capitale, état devenu indépendant de la Nouvelle-Galles du Sud et de Sydney. Avec la découverte d'or au Victoria dans les années 1850, le pays connut une ruée de chercheurs et Melbourne eut une croissance rapide, offrant la majorité des services du secteur tertiaire et possédant le plus grand port de la région. Au cours de cette période d'euphorie des années 1850 et 1860, on commença la construction d'un grand nombre de bâtiments institutionnels, comme le Parlement, le Trésor public, la Bibliothèque d'État, la Cour suprême, l'Université, la poste centrale, Government House, la résidence du gouverneur ainsi que les cathédrales St Paul et St Patrick. Les plans de la proche banlieue furent mis en service, banlieue reliée au centre-ville par des boulevards et des jardins. Melbourne devint un grand centre financier, siège de plusieurs banques et de la première bourse australienne (fondée en 1861).

Parlement de la Ville de Melbourne

Dans les années 1880, Melbourne connut une croissance explosive. La ville devint l'une des plus importantes cités de l'Empire britannique et eut la réputation d'être la plus riche du monde [11]. Au cours de cette décennie prospère, Melbourne accueillit cinq expositions internationales dans le vaste palais des Expositions construit à cet effet. Le journaliste Henry George Augustus Sala, au cours d'une visite dans la ville en 1885, créa l'expression « Marvellous Melbourne » (« Merveilleuse Melbourne ») pour décrire la ville en plein essor, essor qui continua jusqu'au vingtième siècle.

Cette activité de construction de plus en plus importante aboutit à un « Boom Immobilier » qui atteignit son pic en 1888 alimenté par l'optimisme général et l'escalade des prix. À la suite de cette explosion, les bureaux de standing, les bâtiments commerciaux, les cafés de luxe, les logements résidentiels et les palaces proliférèrent dans la ville [12]. Par la suite, la plupart des grands bâtiments du centre ville (sur les conseils des services anti-incendie de la ville) de cette époque ont été démolis, mais les restes de l'architecture victorienne sont encore nombreux à Melbourne. Cette période a également vu la forte expansion du réseau radial ferroviaire de la ville [13].

Le développement flamboyant qui caractérisa Melbourne au cours de cette période prit fin en 1891 lorsqu'une grande dépression commença à frapper l'économie de la ville, plongeant les finances locales et les industries de biens dans les abîmes [14]. Au cours de cette période, 16 petites banques et sociétés de construction firent faillite et 133 sociétés à responsabilité limitée furent mises en liquidation. La crise financière de Melbourne contribua à déclencher la dépression économique australienne des années 1890 et la crise bancaire connue par le pays en 1893. Les effets de la dépression furent profonds sur la ville, bien qu'elle continua à se développer mais avec un rythme beaucoup plus lent au début du XXe siècle.

Au moment de la création de la Fédération australienne, le , Melbourne devint le siège temporaire du gouvernement. La première réunion du parlement fédéral eut lieu le au Palais royal des Expositions. En 1927, le Parlement fédéral fut transféré à Canberra, mais le gouverneur-général resta à Melbourne jusqu'en 1930 et de nombreuses grandes institutions nationales y séjournèrent pendant une grande partie du XXe siècle.

Maison ICI

Melbourne a abrité le quartier général des forces alliées du Pacifique de 1942 à 1944 où s'installa le général Douglas MacArthur pour diriger les opérations militaires. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l'industrie de guerre fit la prospérité de Melbourne qui devint le premier centre industriel d'Australie. Après la guerre, Melbourne continua de connaitre une expansion rapide, avec une croissance stimulée par un afflux d'immigrants et la ville eut le privilège d'accueillir les Jeux olympiques d'été de 1956. C'était en effet la première fois que les jeux avaient lieu dans l'hémisphère sud, la deuxième occasion étant Sydney en 2000. Au cours de ces décennies, d'importants travaux autoroutiers et le développement de l'utilisation de la voiture ont permis de désengorger le centre-ville en favorisant l'extension de la ville et les projets de rénovation urbaine ont sensiblement modernisé son centre. Les booms financiers et miniers australiens des années 1969 et 1970 se sont avérés bénéfiques pour Melbourne qui devint le siège d'un grand nombre de grandes entreprises ( BHP et Rio Tinto, entre autres, et de la Réserve fédérale australienne). L'économie minière de Nauru étant en plein essor, la république fit plusieurs investissements ambitieux à Melbourne, comme la Nauru House. Melbourne resta le principal centre des affaires et des finances australien jusqu'à la fin des années 1970, quand elle commença à perdre sa primauté au bénéfice de Sydney [15].

Melbourne, Riviere Yarra en 1928

En tant que vieux centre industriel, Melbourne a connu les heures difficiles du marasme économique du Victoria entre 1989 et 1992, à la suite de la faillite de plusieurs de ses institutions financières. En 1992, le gouvernement libéral nouvellement élu de Jeff Kennett lança une campagne visant à relancer l'économie avec une politique agressive de développement de travaux publics centrés sur Melbourne notamment la construction de nouveaux bâtiments publics comme le Crown Casino, le Melbourne Museum, le Melbourne Exposition Centre, la réalisation du Square de la Fédération, la construction d'un réseau autoroutier à péage, le CityLink, et la promotion de la ville comme destination touristique en mettant l'accent sur de grandes manifestations sportives, réussissant à attirer le Grand Prix automobile d'Australie dans la ville. Une autre source de redressement de l'économie fut la privatisation de certains services publics de la ville comme l'électricité et les transports publics, mais aussi la réduction des crédits destinés aux services publics comme la santé et l'éducation.

Depuis 1997, Melbourne a maintenu un important taux de croissance de sa population et de ses emplois. La ville a connu d'importants investissements internationaux dans les domaines industriels et immobiliers et, en 2006, les chiffres du Bureau Australien des Statistiques montrent que, depuis 2000, Melbourne a le plus fort taux de croissance en population et en économie de toutes les capitales australiennes [16].

Identité visuelle (logo)

Dans d'autres langues
Afrikaans: Melbourne
አማርኛ: መልበርን
aragonés: Melbourne
العربية: ملبورن
ܐܪܡܝܐ: ܡܠܒܘܪܢ
مصرى: ميلبورن
azərbaycanca: Melburn
تۆرکجه: ملبورن
žemaitėška: Melborns
Bikol Central: Melbourne
беларуская: Мельбурн
беларуская (тарашкевіца)‎: Мэльбурн
български: Мелбърн
भोजपुरी: मेलबर्न
বাংলা: মেলবোর্ন
བོད་ཡིག: མེར་བུན
brezhoneg: Melbourne
bosanski: Melbourne
català: Melbourne
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Melbourne
нохчийн: Мельбурн
کوردی: مێلبۆرن
čeština: Melbourne
Чӑвашла: Мельбурн
Cymraeg: Melbourne
dansk: Melbourne
Deutsch: Melbourne
Ελληνικά: Μελβούρνη
English: Melbourne
Esperanto: Melburno
español: Melbourne
eesti: Melbourne
euskara: Melbourne
estremeñu: Melbourne
فارسی: ملبورن
suomi: Melbourne
Võro: Melbourne
føroyskt: Melbourne
Nordfriisk: Melbourne
Frysk: Melbourne
Gaeilge: Melbourne
Gàidhlig: Melbourne
galego: Melbourne
ગુજરાતી: મેલબોર્ન
客家語/Hak-kâ-ngî: Melbourne
עברית: מלבורן
हिन्दी: मेलबॉर्न
hrvatski: Melbourne
magyar: Melbourne
Հայերեն: Մելբուրն
Bahasa Indonesia: Melbourne
Interlingue: Melbourne
íslenska: Melbourne
italiano: Melbourne
日本語: メルボルン
Basa Jawa: Melbourne
ქართული: მელბურნი
Qaraqalpaqsha: Melburn
Taqbaylit: Melbourne
қазақша: Мельбурн
kalaallisut: Melbourne
한국어: 멜버른
Кыргызча: Мельбурн
Latina: Melburnia
Ladino: Melbourne
Lëtzebuergesch: Melbourne
Limburgs: Melbourne
Ligure: Melbourne
lietuvių: Melburnas
latviešu: Melburna
олык марий: Мельбурн
македонски: Мелбурн
മലയാളം: മെൽബൺ
монгол: Мельбурн
मराठी: मेलबर्न
Bahasa Melayu: Melbourne
မြန်မာဘာသာ: မဲလ်ဘုန်းမြို့
Dorerin Naoero: Melbourne
नेपाल भाषा: मेलबर्न
Nederlands: Melbourne
norsk nynorsk: Melbourne
norsk: Melbourne
occitan: Melbourne
ਪੰਜਾਬੀ: ਮੈਲਬਰਨ
Papiamentu: Melbourne
Picard: Melbourne
Norfuk / Pitkern: Melban
polski: Melbourne
پنجابی: میلبورن
português: Melbourne
Runa Simi: Melbourne
română: Melbourne
русский: Мельбурн
संस्कृतम्: मेलबॉर्न
саха тыла: Мельбурн
sicilianu: Melbourne
Scots: Melbourne
srpskohrvatski / српскохрватски: Melbourne
Simple English: Melbourne
slovenčina: Melbourne
slovenščina: Melbourne
Gagana Samoa: Melepone
shqip: Melburni
српски / srpski: Мелбурн
Seeltersk: Melbourne
svenska: Melbourne
Kiswahili: Melbourne
ślůnski: Melbourne
Tagalog: Melbourne
Türkçe: Melbourne
татарча/tatarça: Мельбурн
reo tahiti: Melbourne
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: Mélburn
українська: Мельбурн
اردو: ملبورن
oʻzbekcha/ўзбекча: Melburn
vepsän kel’: Mel'burn
Tiếng Việt: Melbourne
Volapük: Melbourne
Winaray: Melbourne
吴语: 墨尔本
ייִדיש: מעלבארן
Yorùbá: Melbourne
中文: 墨尔本
Bân-lâm-gú: Melbourne
粵語: 墨爾本