Marcus Grönholm

Marcus Grönholm
image illustrative de l’article Marcus Grönholm
Marcus Grönholm en Argentine (2006)
Biographie
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissanceDrapeau de la Finlande Kauniainen/Grankulla
NationalitéDrapeau de la Finlande Finlandais
Carrière professionnelle en rallye
Années d'activité1989-2007 et 2009
ÉquipeToyota, Seat, Mitsubishi, Peugeot, Ford, Subaru
CopiloteDrapeau de la Finlande Timo Rautiainen
Statistiques
Dép.Vic.Pod.Scr.
WRC1523061542
Palmarès
1er2e3e
WRC221

Marcus Grönholm, né le à Kauniainen/Grankulla, est un pilote de rallye finlandais. Il totalise trente victoires en mondial et deux titres de Champion du monde, en 2000 et en 2002. Son copilote, Timo Rautiainen, est aussi son beau-frère, et son propre père Ulf (dit Uffe) a été deux fois champion de Finlande des rallyes, en 1977 du Groupe 4 et en 1978 du Groupe 2.

Carrière

Débuts en compétition (1991-1999)

Marcus Grönholm Rally Japan 2007.jpg

Marcus Grönholm a débuté à l'âge de 13 ans en motocross, avant de se mettre au rallye en 1986, il remporte le championnat de Finlande junior dès 1988, puis le championnat national groupe N en 1991.

De 1989 à 1998, outre son championnat national qu'il remporte à quatre reprises (1994, 1996, 1997 et 1998), il participe à quelques rallyes du championnat du monde, principalement le rallye de Finlande, au volant de Toyota Celica GT4 et Corolla WRC privées. Il est aligné à quelques reprises par l'équipe officielle Toyota en 1997 et 1998.

En 1999, il réalise également des piges pour Seat en Suède et pour Mitsubishi au Portugal, où il pointe un moment en tête du rallye avant de devoir abandonner. Il devra cependant attendre jusqu'à la mi-1999 avant d'obtenir enfin un volant de titulaire officiel en championnat du monde.

Premiers titres avec la Peugeot 206 WRC (2000-2002)

Grönholm au rallye de Finlande 2001

Engagé par Peugeot, qui retrouve le championnat du monde avec la Peugeot 206 WRC, il prend rapidement l'ascendant sur son coéquipier François Delecour. Après s'être battu pour la victoire au rallye de Finlande 1999, il remporte sa première victoire en championnat du monde au rallye de Suède 2000, ce qui constitue la première victoire de Peugeot depuis son retour. Alors qu'il devait initialement disputer uniquement les rallyes terre, en plus du rallye Monte-Carlo, étant remplacé par Gilles Panizzi sur les rallyes asphalte, Peugeot Sport décide, à la suite de ses bons résultats, de l'engager sur les rallyes asphalte restants sur une troisième voiture. Finalement, il remporte le titre de champion du monde en 2000, à la surprise générale, avec quatre victoires, pour sa première saison complète en championnat du monde.

En 2001, un manque de fiabilité de sa voiture et quelques erreurs, font qu'il ne termine que quatrième au championnat pilote, en ayant quand même remporté trois rallyes.

En 2002, il remporte aisément son deuxième titre pilote au volant de la 206 WRC, avec cinq victoires à son actif.

Déclin avec Peugeot (2003-2005)

Grönholm au rallye Monte-Carlo 2004

En 2003, il remporte trois victoires, mais divers problèmes mécaniques et incidents, alliés au vieillissement de la 206 WRC, dont le développement a été arrêté, l'empêchent de se battre pour le titre jusqu'au bout, et il doit se contenter de la 6e place du classement.

La saison 2004 est encore plus difficile pour Marcus : la nouvelle Peugeot 307 WRC manque de fiabilité et Marcus Grönholm ne remporte qu'une seule victoire en Finlande, après avoir été disqualifié de sa victoire au rallye de Chypre pour pompe à eau non conforme.

En 2005, la 307 WRC est enfin fiable, mais le Français Sébastien Loeb (sur Xsara WRC) écrase le championnat. Marcus remporte tout de même deux victoires en Finlande et au Japon, ainsi que de nombreux podiums. Lors du rallye de Grande-Bretagne, Marcus alors deuxième du rallye, se retire à la suite du décès de Michael Park (copilote de Markko Märtin sur l'autre 307 WRC) après une violente sortie de route. Marcus Grönholm termine troisième du championnat à égalité de points avec le second Petter Solberg.

Retour au premier plan avec la Ford Focus WRC (2006-2007)

Grönholm fête sa victoire en Nouvelle-Zélande en 2006
Accident au rallye d'Irlande en 2007

En 2006, à la suite du retrait de Peugeot, il rejoint l'équipe officielle Ford. Dès ses débuts au volant de la Ford Focus WRC, il remporte les rallyes Monte-Carlo, première et unique victoire sur asphalte en mondial, et de Suède. La suite de la saison est marquée par ses nombreux duels avec Sébastien Loeb : à eux deux ils se sont partagé la plupart des victoires, reléguant souvent le reste de la concurrence à plusieurs minutes. Mais malgré l'absence du Français sur les quatre derniers rallyes, à la suite d'une chute de VTT, Marcus perd le titre après être parti à la faute en Australie. Il termine second du championnat. Sa sixième victoire de la saison en Nouvelle-Zélande, devant son coéquipier Mikko Hirvonen, permet cependant à Ford de remporter le titre constructeur pour la première fois depuis 1979.

En 2007, pour sa dernière saison, il a remporté cinq victoires. En Nouvelle-Zélande, il gagne avec 0,3 secondes d'avance sur Sébastien Loeb, ce qui constitue le plus faible écart enregistré à l'issue d'un rallye de championnat du monde (record finalement battu le 16 avril 2011 par Sébastien Ogier lors du rallye de Jordanie avec 0,2 secondes d'écart sur son poursuivant Jari-Matti Latvala). Quelques jours après cette victoire, il annonce son retrait de la compétition mondiale à la fin de la saison.

Au rallye d'Irlande, Marcus Grönholm, sorti de la route dans la quatrième épreuve spéciale, est évacué en ambulance. Son coéquipier, Timo Rautiainen, n’a pas été touché dans l’accident. Il se remet vite de cet incident mais termine finalement une nouvelle fois vice-champion, ayant échoué pour quatre points face à Sébastien Loeb. Il prend sa retraite en WRC au soir du rallye de Grande-Bretagne qu'il termine à la deuxième place.

Championnat d'Europe de rallycross et participation ponctuelle en WRC

Après une année 2008 marquée par une participation au championnat d'Europe de rallycross, Marcus Grönholm et Timo Rautiainen ont participé en 2009 au rallye du Portugal. Il ne s'agit pour l'instant que d'une participation ponctuelle et non d'un retour complet en championnat du monde des rallyes. À cette occasion, l'équipage finlandais s'est engagé au volant d'une Subaru Impreza WRC, alignée par Prodrive (ancienne équipe officielle Subaru) et financée par l'office du tourisme du Portugal. L'équipage a abandonné au cours de la deuxième journée sur sortie de route, après avoir pointé à la 4e place du rallye après la première étape. En 2010, Grönholm prend part au Rallye de Suède. À cette occasion, il remporte une spéciale au volant de sa Ford Stobart, mais est victime d'ennuis électriques et d'une crevaison. Il achève le rallye à la vingt-et-unième place.

Pikes Peak

Le 19 juillet 2009, Marcus Grönholm est engagé pour sa première fois à la Course de Côte prestigieuse de Pikes Peak au Colorado (Hill Climb). Il sera à bord d'une Ford Fiesta 4x4 2L 800cv. Il finit 2e de cette mythique course de côte dans la catégorie "Unlimited Class" ce qui lui valut le titre de "rookie of the years"

Global RallyCross

Marcus Grönholm s'engage en 2012 pour six manches du championnat américain Global RallyCross[1]. En 2011, il termine déjà second des X Games Rally (épreuve américaine Car Racing, rallye classique).

Pilote d'essais chez Volkwsagen (depuis 2014)

Le double champion du monde des rallyes finlandais signe un contrat avec Volkswagen Motorsport, écurie championne des constructeurs en 2013, le 11 août 2014[2].

Dans d'autres langues