Manuel Fraga

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fraga et Iribarne.

Manuel Fraga
Illustration.
Manuel Fraga en 2007.
Fonctions
Président de la Junte de Galice

(15 ans, 5 mois et 28 jours)
LégislatureIIIe, IVe, Ve et VIe
CoalitionParti populaire
PrédécesseurFernando González Laxe
SuccesseurEmilio Pérez Touriño
Président du Parti populaire

(1 an, 2 mois et 12 jours)
PrédécesseurFonction créée
SuccesseurJosé María Aznar
Président de l'Alliance populaire

(7 ans, 1 mois et 24 jours)
PrédécesseurFélix Pastor
SuccesseurAntonio Hernández Mancha
Porte-parole du groupe AP
au Congrès des députés

(9 ans, 7 mois et 2 jours)
LégislatureConstituante, Ire, IIe et IIIe
PrédécesseurAucun
SuccesseurJuan Ramón Calero
Secrétaire général de l'Alliance populaire

(2 ans, 9 mois et 9 jours)
PrésidentFederico Silva Muñoz
Félix Pastor
PrédécesseurFonction créée
SuccesseurJorge Verstrynge
Deuxième vice-président du gouvernement
Ministre de l'Intérieur

(6 mois et 23 jours)
MonarqueJuan Carlos Ier
Président du gouvernementCarlos Arias Navarro
PrédécesseurRafael Cabello de Alba (2e VP)
José García Hernández (Intérieur)
SuccesseurAlfonso Osorio (2e VP)
Rodolfo Martín Villa (Intérieur)
Ministre de l'Information et du Tourisme

(7 ans, 3 mois et 19 jours)
Chef de l'ÉtatFrancisco Franco
Président du gouvernementFrancisco Franco
PrédécesseurGabriel Arias-Salgado
SuccesseurAlfredo Sánchez Bella
Biographie
Nom de naissanceManuel Fraga Iribarne
Date de naissance
Lieu de naissanceVilalba (Espagne)
Date de décès (à 89 ans)
Lieu de décèsMadrid (Espagne)
Parti politiqueAP, puis PP

Escudo de España (1977-1981).svg COA Spain 1945 1977.svg Escudo de Galicia.svg
Ministres espagnols de l'Intérieur
Présidents de la Junte de Galice

Manuel Fraga Iribarne, né le à Villalba et mort le à Madrid, est un homme politique espagnol.

Ministre du Tourisme et de l'Information du général Franco entre 1962 et 1969, il est brièvement ministre de l'Intérieur de 1975 à 1976, après l'accession au trône de Juan Carlos Juan Carlos Ier.

Cette même année 1976, il fonde le parti Réforme démocratique (RD), avec des modérés du franquisme, qui participe à la création de l'Alliance populaire (AP) peu de temps après. Il devient secrétaire général de l'AP en 1977 et participe à la rédaction de la nouvelle Constitution, dont il fait partie des « pères ». Ayant été désigné président de l'AP en 1979, il fait du parti la première force de l'opposition aux élections générales de 1982.

Bien qu'il ait démissionné de la direction de l'AP en 1986, il y revient en 1989 en fondant le Parti populaire (PP), qui rassemble toutes les forces du centre droit. En 1990, alors qu'il est devenu président de la Junte de Galice, il cède la présidence du PP à José María Aznar et en est élu « président fondateur ».

Il passe quinze années à la tête du gouvernement régional galicien, abandonnant le pouvoir au socialiste Emilio Pérez Touriño après avoir échoué en 2005 à obtenir un cinquième mandat. En 2006, il est élu au Sénat, auquel il ne se représente pas en 2011.

Dans d'autres langues