Mansarde

Le brisis est la partie inférieure de la toiture, surmontée par le terrasson.

Une mansarde, ou comble à la Mansart, est un comble brisé[1] dont chaque versant a deux pentes, le brisis et le terrasson, articulés par la ligne de bris.

Historique

Aile Lescot au Louvre, représenté par Androuet du Cerceau, 1579.

L'invention est attribuée à François Mansart[1] et date des années 1630-1640[2]. Cependant l'aile du palais du Louvre construite par Pierre Lescot en 1546 (soit un demi-siècle avant la naissance de François Mansart) avait déjà un comble brisé[2]. Mais ce serait plutôt Philibert de l'Orme qui initia l'idée de ce qu'on nommera les toitures à la Mansart. Il traite de ce sujet dans sa publication de 1561 : les nouvelles inventions pour bien bâtir et à petits frais. Si Lescot utilise pour le brisis la forte pente des toits médiévaux, il remplace la partie haute par un terrasson, invisible du sol, l'étage en attique faisant disparaître le reste du toit. Ce comble brisé, bien qu’inventé par Lescot pour le Louvre, n'a été vulgarisé que plus tard, sous l'appellation de « toit à la Mansart ».

Dans d'autres langues
العربية: غرفة علوية
беларуская: Мансарда
беларуская (тарашкевіца)‎: Мансарда
български: Мансарда
brezhoneg: Mañsardenn
català: Mansarda
čeština: Mansarda
dansk: Mansardtag
Deutsch: Mansarddach
dolnoserbski: Mansardowe kšywo
English: Mansard roof
Esperanto: Mansardo
español: Mansarda
hornjoserbsce: Mansardowa třěcha
magyar: Manzárd
Հայերեն: Մանսարդ
italiano: Mansarda
ქართული: მანსარდა
Limburgs: Mansardedaak
lietuvių: Mansarda
македонски: Мансарда
Nederlands: Mansardedak
norsk nynorsk: Mansardtak
norsk: Mansardtak
polski: Mansarda
português: Mansarda
română: Mansardă
русский: Мансарда
sicilianu: Dammusu (vanu)
svenska: Mansardtak
українська: Мансарда
oʻzbekcha/ўзбекча: Mansarda