Maeslantkering

Maeslantkering
Image illustrative de l'article Maeslantkering
Le Maeslantkering vu du nord.
Géographie
Pays Drapeau des Pays-Bas  Pays-Bas
Coordonnées 51° 57′ 17″ nord, 4° 09′ 47″ est
Cours d'eau Nieuwe Waterweg (bras du Rhin)
Objectifs et impacts
Vocation Barrage anti-tempête
Date de mise en service Juin 1997
Barrage
Type Digues de fermeture mobiles
Hauteur du barrage
(lit de rivière)
22 m
Longueur du barrage 210 m
Réservoir

Géolocalisation sur la carte : Hollande-Méridionale

(Voir situation sur carte : Hollande-Méridionale)
Maeslantkering

Le Maeslantkering (en néerlandais : barrière de protection du pays de la Meuse) est le plus récent et le dernier des ouvrages du plan Delta, réalisé en aval du port de Rotterdam.

Barrage

Le barrage consiste en deux portes monumentales. Lorsque le barrage est ouvert, les portes sont rangées sur la terre ferme. Un ordinateur décide automatiquement de la fermeture du barrage lors d'une marée haute imminente. Ceci arrive lorsque le niveau d'eau à Rotterdam dépasse le niveau normal d'Amsterdam de plus de 3 mètres. Les portes (d'une hauteur de 22 mètres et longues de 210 mètres, flottant sur l'eau de par leur densité proche de celle-ci), se referment alors [1]. Au moment où les portes se touchent presque, la pression du courant sur l'ouvrage assure une fermeture efficace du Nieuwe Waterweg. Pour se prévenir de chocs dommageables entre les différentes parties de l'ouvrage, une petite ouverture est laissée.

Les points d'articulation des deux portes ont nécessité des innovations technologiques pour leur construction : ils ont dû être prévus pour autoriser non seulement pour la fermeture et l'ouverture des portes, mais elles doivent aussi permettre un glissement des portes vers le haut comme vers le bas. Avec un diamètre de 10 mètres, ce sont les plus grandes charnières réalisées au monde.

Les déplacements horizontaux des portes sont assurés par des moteurs redondants à 5 cylindres, fournissant une poussée d'huile. Cette technique fut choisie pour sa fiabilité et sa capacité à fournir une puissance constante indépendamment du courant. La force mécanique du moteur est transmise par des engrenages et des courroies. Les moteurs eux-mêmes ont été pendus verticalement pour pouvoir travailler indépendamment du niveau d'eau.

La Maeslantkering, dont les travaux ont débuté en 1991, est inaugurée en juin 1997 [1]. Le coût de l'ouvrage s'élève à environ 800 millions de  florins néerlandais (soit environ 360 millions €) à la fin des travaux.

L' Algerakering, situé plus en amont, n'est pas obsolète, il est fermé beaucoup plus souvent et peut être actionné en très peu de temps; tandis que le Maeslantkering nécessite plusieurs heures de préparation, au repos il est hors d'eau, il n'est fermé qu'en cas de grand danger.

Dans d'autres langues
italiano: Maeslantkering
Nederlands: Maeslantkering
українська: Масланткерінг