Liste des pilotes français de Formule 1

Soixante douze pilotes de Formule 1 français se sont engagés sur au moins une épreuve du championnat du monde.

Champion du monde et vainqueurs de Grands Prix

Le titre de champion du monde de Formule 1 n'a été conquis que par un seul pilote français, Alain Prost, mais à quatre reprises. Onze autres pilotes ont gagné au moins un Grand Prix.

Alain Prost en 2008.
  • Alain Prost, champion du monde en 1985, 1986, 1989 et 1993, a remporté 51 victoires avec les écuries McLaren, Renault, Ferrari et Williams, au cours d'une carrière étalée sur quatorze années (de 1980 à 1993) dont une année sabbatique en 1992. Surnommé le professeur, il a marqué la décennie des années 1980 et est le seul champion du monde français. Sa rivalité avec Ayrton Senna, qui fut son coéquipier en 1988 et 1989 et son principal concurrent pour le titre en 1990, a défrayé la chronique[1].
René Arnoux en 2008.
  • René Arnoux a remporté sept courses au cours d'une carrière de douze années[2]. Pilote Renault depuis 1979 aux côtés de Jabouille, il gagne deux courses en 1980. En 1982, sa collaboration avec son équipe devient orageuse. Cette année-là, il obtient sa troisième victoire au Grand Prix de France en outrepassant les consignes de son équipe qui aurait préféré une victoire de son coéquipier Alain Prost mieux placé au championnat. Après avoir gagné une dernière fois avec le constructeur français, il rejoint Ferrari et réussit sa saison la plus brillante avec trois victoires et la troisième place du championnat du monde.
  • Jacques Laffite a obtenu six victoires et a terminé quatrième du championnat du monde à trois reprises (en 1979, 1980 et 1981)[3]. En 1976, il fait débuter la Ligier à moteur Matra V12. En 1977, il remporte le Grand Prix de Suède, première victoire d'un pilote français au volant d'un châssis français équipé d'un moteur français. En 1979 il domine le début du championnat au volant de la nouvelle Ligier JS11 en gagnant coup sur coup en Argentine et au Brésil. Ses 3 autres victoires seront également obtenues au volant d'une Ligier. Un grave accident lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 1986 met fin à une carrière de treize années.
  • Didier Pironi rejoint Ligier en 1980, année où il gagne le Grand Prix de Belgique et termine cinquième du championnat[4]. Il s'engage ensuite auprès de Ferrari : en 1982, à la suite du décès de son coéquipier Gilles Villeneuve aux essais du Grand Prix de Belgique, il est en passe de remporter le championnat du monde après avoir gagné deux courses et terminé sur le podium à six reprises. Gravement accidenté aux essais du Grand Prix d'Allemagne, sa courte carrière de cinq années en Formule 1 s'achève dès lors.
  • Maurice Trintignant, qui a participé à la première saison du championnat du monde de Formule 1 en 1950, devient, cinq ans plus tard, le premier Français vainqueur de Grand Prix grâce à sa victoire à Monaco[5]. Sa seconde victoire a également lieu à Monaco en 1958.
  • Patrick Depailler débute chez Tyrrell à la fin de l'année 1973. Il conduit notamment pour cette équipe la Tyrrell P34 à six roues en 1976 et 1977. Mais c'est en 1978 qu'il gagne son premier GP à Monaco, puis passé chez Ligier il gagne à Jarama en 1979[6].
  • Jean-Pierre Jabouille, à l'origine chargé du développement du moteur turbo Renault, remporte pour la marque au losange sa première victoire au Grand Prix de France en 1979 et sa seconde victoire au Grand Prix d'Autriche en 1980[7].
  • Jean Alesi est le seul pilote français à avoir disputé plus de deux cents Grands Prix. Il a remporté celui du Canada sur Ferrari en 1995[11].