Le Voleur d'arc-en-ciel

Le Voleur d'arc-en-ciel
Titre original The Rainbow Thief
Réalisation Alejandro Jodorowsky
Scénario Berta Domínguez D.
Pays d’origine Drapeau de la France  France
Genre Film dramatique
Durée 87 minutes
Sortie 1990

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Voleur d'arc-en-ciel est un film dramatique français réalisé par Alejandro Jodorowsky et écrit par Berta Domínguez D., sorti en 1990.

C'est le septième film réalisé par le cinéaste franco-chilien. Il réunit deux acteurs renommés de Lawrence d'Arabie, tourné trente ans auparavant, Peter O'Toole et Omar Sharif, ainsi que l'acteur Christopher Lee, incarnant le rôle d'un drogué.

Résumé complet

L'excentrique millionnaire Rudolf Von Tannen ne se soucie que de ses dalmatiens. Un soir, il invite ses proches à dîner, ces derniers attendant sa mort afin de bénéficier de sa fortune. Les chiens reçoivent du caviar tandis qu'ils doivent se contenter d'os comme seul repas, ce qui provoque la colère de l'assemblée. Puis arrive le personnel de la maison close favorite de Rudolf, les filles de l'arc-en-ciel (Rainbow Girls), des femmes à forte poitrine aux couleurs iridescentes. Après avoir dansé et festoyé avec elles, Rudolf, surpris par une attaque cardiaque, tombe dans le coma.

Les proches se rassemblent pour demander le testament, mais rien n'est possible tant que Rudof survit inconsciemment. Ils soupçonnent que Rudolf abandonnera toutes ses richesses à son neveu tout aussi farfelu, Meleagre. Ce dernier arrive juste à temps pour entendre la conversation, prenant alors la fuite avec son chien Chronos.

Cinq ans plus tard, Melagree et Dima (un voleur sans envergure) vivent tous les deux dans les égouts. Chronos est mort. Ils attendent le trépas de Rudolf dans l'espoir de toucher l'héritage. Dima a commencé à voler afin de subvenir à leurs besoins, profitant des carnavals et des cirques ambulants. Il connaît de fréquentes altercations avec un barman en raison de ses nombreuses dettes, ainsi qu'avec plusieurs infortunés (un nain, un géant, des mendiants mimant la cécité), et Ambrosia, une femme dont il exploite l'amour pour de l'argent.

Une nuit, alors qu'il se sauve de ses nombreux persécuteurs, il apprend par un journal le décès de Rudolf et dépense alors ses économies pour un dîner avec Ambrosia. Mais en relisant l'article, il découvre que Rudolf a légué tous ses biens aux Rainbow Girls, aussi longtemps qu'elles s'occuperaient de ses chiens. Bouleversé, Dima reproche à Meleagre de l'avoir trahi, ce dernier répondant que la fortune promise n'était pas de l'argent ou de l'or, mais plutôt le paradis et l'éternité. Indigné, Dima l'abandonne et prend un bateau pour Singapour. Se sentant coupable, il retourne précipitamment aux égouts, où son ami attends la mort avec le cadavre de son chien.

Ils tentent avec peine de trouver un chemin afin d'échapper aux inondations, découvrant finalement une échelle qui remonte vers la surface. Dima réussit à se mettre en sécurité tandis que Meleagre accepte son sort avec joie, hurlant dans un courant puissant qui l'emporte définitivement. Dima arrive alors au milieu de la rue, s'assoit et demeure là pendant des heures, choqué.

À la toute fin du film, tandis que Dima marche le long des docks, il aperçoit Chronos, bien vivant, nageant dans l'eau. Le chien et le voleur, réunis, avancent avec allégresse sur la jetée, sous un arc-en-ciel.

Dans d'autres langues