La Maison de Bernarda Alba

La Maison de Bernarda Alba
La casa de Bernarda Alba
Adaptation télévisée aux Pays-Bas en 1963
Adaptation télévisée aux Pays-Bas en 1963

AuteurFederico García Lorca
GenreDrame
Nb. d'actesTrois actes
Dates d'écriture1936 - publication 1945
Personnages principaux
Angustias
Magdalena
Bernarda
Martirio
Adela
Maria Josefa
Poncia
Prudencia
Amélia
La servante

La Maison de Bernarda Alba (La casa de Bernarda Alba) est un drame en trois actes de Federico García Lorca, écrite en 1936 et publiée de façon posthume en 1945. Dernière œuvre de Lorca, elle est créée à Buenos Aires le et publiée quelques jours plus tard, soit neuf ans après la mort de l'auteur. Elle est également jouée au Festival de Biarritz et au Théâtre de l'Œuvre en 1951, avec des décors et costumes d'Antoni Clavé.

Cette œuvre théâtrale conte l'histoire de Bernarda Alba, femme andalouse de 60 ans, veuve de deux maris, ayant décidé d'observer un deuil très strict de huit ans. Bien que faisant la part belle aux femmes (avec la prédominance de Bernarda et de ses cinq filles), cette œuvre n'en dénonce pas moins le rôle secondaire occupé par la femme dans l'Espagne rurale du début du XXe siècle.

Argument

Pepe El Romano est un jeune et bel homme (il n'est pas présent dans la pièce, mais demeure omniprésent) a pour projet de se marier avec Angustias, la fille du premier mariage, car elle a beaucoup d'argent depuis l'héritage de son père ; c'est cependant la plus laide et la plus vieille (39 ans) des filles de Bernarda. Adela, la plus jeune, s'insurge contre la rigueur des mœurs à laquelle elle doit se soumettre, elle incarne la rébellion. Elle est amoureuse de Pepe qui est lui-même très attiré par elle.

Dans d'autres langues