Légionellose

La légionellose est une maladie infectieuse due à une bactérie d'origine hydro-tellurique de la famille des Legionellaceae (Brenner et al. 1979) dont la plus connue est Legionella pneumophila. La bactérie se développe dans les réseaux d'eau douce naturels ou artificiels et dans un milieu organique favorable à leur développement (stations thermales, climatiseurs[note 1]etc.) riche en fer, zinc, aluminium.

Également connue sous le nom de « maladie du légionnaire » car le premier cas connu est apparu lors d'un congrès de l'American Legion, elle atteint les poumons et fait partie des maladies à déclaration obligatoire en France, en Belgique et au Canada depuis 1986[1]. Son incidence en France est de 1 540 cas en 2010 selon l'institut de veille sanitaire[2], en augmentation de 28 % par rapport à 2009.

Agent causal

Les agents infectieux sont des bactéries appartenant à la classe des légionelles, bacille à Gram négatif ; il existe au moins 53 espèces, mais Legionella pneumophila est la bactérie la plus fréquemment en cause en pathologie humaine en Occident. D'autres espèces de Legionella ont été isolées : L. longbeachae, L. micdadei, L. bozemaniietc. En Australie, L. longbeachae est plus souvent l'agent causal de la légionellose que L. pneumophila.

Dans d'autres langues
العربية: داء الفيالقة
български: Легионелоза
čeština: Legionelóza
Deutsch: Legionellose
Esperanto: Legiana malsano
español: Legionelosis
euskara: Legionelosi
galego: Lexionelose
íslenska: Hermannaveiki
italiano: Legionellosi
қазақша: Легионеллез
lietuvių: Legioneliozė
Nederlands: Legionellose
norsk nynorsk: Legionærsjukdom
русский: Легионеллёз
Simple English: Legionnaires' disease
slovenščina: Legioneloza
українська: Легіонельоз
Tiếng Việt: Bệnh Lê dương
中文: 军团病