Julien Benda

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benda.
Julien Benda
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
Fontenay-aux-Roses Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions
Œuvres réputées

Julien Benda [ bɛ̃da] [1], né le à Paris et mort le (à 88 ans) à Fontenay-aux-Roses, est un critique, philosophe et écrivain français, principalement connu pour son ouvrage de 1927, La Trahison des Clercs.

Jeunesse

Julien Benda naît en 1867 dans un milieu aisé. Son grand-père, Sigmund Benda, banquier belge originaire de Furth, un temps président du consistoire israélite, se suicide en mars 1848 après avoir fait faillite. Son père, Camille Benda (Bruxelles 1827-Paris 1890), qui se préparait à une carrière d'ingénieur, doit alors gagner sa vie. Arrivé à Paris en 1849, il débute comme employé de son oncle avant de monter la société d'exportation qui fera sa fortune. Il épouse en 1857 sa cousine Anne Caroline Weinschenk (Paris 1838- 1916), issue de la communauté juive du Marais. Le couple, qui n'était pas religieux, était attaché aux valeurs léguées par la Révolution.

Au Lycée Charlemagne, où il est condisciple de Léon Daudet, il brille particulièrement en latin et en grec. Sa passion pour les mathématiques le conduit à préparer l' École polytechnique, mais il échoue à l'examen d'entrée. Il restera marqué par le modèle de rigueur d'esprit que représentent les mathématiques pures découvertes pendant ses deux années de Mathématiques Spéciales. Il intègre l' École centrale, mais son peu de goût pour les sciences appliquées le fait abandonner à la fin de la deuxième année. Il entre alors à la Sorbonne où il passe une licence d'histoire. C'est là que le prendra l'Affaire Dreyfus, alors qu'il hésitait à poursuivre ses études.

La mort de son père en 1890 lui laisse de quoi vivre de ses rentes. Il mène une vie mondaine, vêtu avec élégance, fréquentant les salons, en particulier celui de sa cousine Pauline Benda (l'actrice et romancière Madame Simone [2]), voyageant et lisant. À partir de 1913, après la faillite de la maison d'exportation dont il avait hérité, c'est de son métier d'écrivain qu'il devra vivre.

Dans d'autres langues
العربية: جوليان بيندا
azərbaycanca: Jülyen Benda
català: Julien Benda
čeština: Julien Benda
Deutsch: Julien Benda
English: Julien Benda
español: Julien Benda
italiano: Julien Benda
Nederlands: Julien Benda
polski: Julien Benda
português: Julien Benda
română: Julien Benda
slovenščina: Julien Benda
svenska: Julien Benda