José Maria Marin

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marin.
José Maria Marin
José Maria Marin en 2012.
José Maria Marin en 2012.
Fonctions
26e gouverneur de l'État de São Paulo

(10 mois et 1 jour)
PrédécesseurPaulo Maluf
SuccesseurFranco Montoro
18e vice-gouverneur de l'État de São Paulo

(3 ans, 1 mois et 29 jours)
PrédécesseurFerreira Filho
SuccesseurOrestes Quércia
Députée fédérale pour l'État de São Paulo

(8 ans)
Vereador de São Paulo

(6 ans, 11 mois et 20 jours)
Biographie
Nom de naissanceJosé Maria Marin
Date de naissance (85 ans)
Lieu de naissanceSão Paulo (Brésil)
NationalitéBrésilien
Parti politiquePRP (1963–1965)
ARENA (1966–1979)
PDS (1980–1985)
PFL (1985–1990)
PSC (2000–2007)
PTB (depuis 2007)
Diplômée deFaculté de droit de l'université de São Paulo
ProfessionAvocat
José Maria Marin
Image illustrative de l'article José Maria Marin
Biographie
NomJosé Maria Marin
NationalitéDrapeau : Brésil Brésilien
Naissance (85 ans)
LieuSão Paulo (Brésil)
Période pro.1949-1954
PosteAilier droit
Parcours junior
SaisonsClub
Drapeau : Brésil Sao Paulo FC
Parcours senior1
SaisonsClub0M.0(B.)
1950-1952Drapeau : Brésil Sao Paulo FC020 0(5)
Drapeau : Brésil AA São Bento de Marília
Drapeau : Brésil Jabaquara AC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

José Maria Marin, né le 6 mai 1932 à São Paulo (Brésil), est un footballeur, avocat, homme politique et dirigeant sportif brésilien. Il a été le 26e gouverneur de l'État de São Paulo en 1982 et il préside depuis 2012 la Confédération brésilienne de football (CBF).

Biographie

Les parents de José Maria Marin sont espagnols. Lorsqu'il est étudiant, il joue au football avec le São Paulo FC. Il obtient son diplôme d'avocat à la Faculté de Droit de l'Université de São Paulo.

Sur le plan politique, il se lie avec Paulo Maluf qu'il remplace au poste de gouverneur de l'État de São Paulo en 1982. José Maria Marin appartient alors au parti officialiste, appui de la dictature militaire brésilienne. Ce parti perd son prestige du fait de la fin de la dictature et Marin doit céder sa place de gouverneur en 1983 en faveur d'un partisan d'une ouverture démocratique.

En 1986, il est le chef de la délégation brésilienne à la Coupe du monde qui se dispute au Mexique.

En 2004, après plusieurs tentatives infructueuses pour devenir député, José Maria Marin est candidat à la mairie de São Paulo. Il recueille moins de 1 % des voix, mais profite de la tribune qui lui est offerte pour attaquer avec virulence la maire sortante, Marta Suplicy, qui est défaite par José Serra.

En 2012, José Maria Marin accède de façon intérimaire à la présidence de la Confédération brésilienne de football à la suite de la démission de Ricardo Teixeira.

Il est arrêté en mai 2015 pour corruption.

Dans d'autres langues