José Donoso

José Donoso
José Donoso, 1981.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
Santiago Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions
America Award de littérature ( en)
Commandeur de l'ordre d'Alphonse X le Sage ( d) Voir et modifier les données sur Wikidata

José Donoso, né à Santiago le 5 octobre 1924 [1], et mort dans la même ville le , est un écrivain chilien.

Biographie

Dans les années 1940, José Donoso fait des études supérieures en pédagogie à l' université du Chili. En 1949, une bourse de la Doherty Foundation lui permet de se rendre aux États-Unis pour suivre des cours de philologie anglaise à l' université de Princeton. Au début des années 1950, il fait plusieurs voyages au Mexique et en Amérique centrale. De retour au Chili, il s'inscrit en pédagogie à l' université pontificale catholique du Chili.

Influencé par la littérature anglophone contemporaine, ses premières œuvres sont des nouvelles. En 1957, Donoso publie son premier roman, Couronnement (Coronación, en espagnol), qui dépeint la vie à Santiago. Il fait aussi partie de la « Generación de los 50 » chilienne, dont il analysera le phénomène dans Histoire personnelle du boom en 1972, définie par sa critique de la décadence de l' aristocratie de la haute bourgeoisie.

En 1966 paraît Ce lieu sans limites, roman dont l'action se situe dans un bordel perdu au fin fond du Chili et qui est une métaphore de l'enfer. Le cinéaste mexicain Arturo Ripstein l'adaptera sous le même titre en 1977.

Entre 1967 et 1981, il vit en Espagne. C'est durant cette période faste qu'il écrit son chef-d'œuvre, L'Obscène Oiseau de la nuit (El obsceno pájaro de la noche, 1970). De retour au Chili il reçoit le prix national de Littérature en 1990.

Il meurt six ans plus tard.

José Donoso est un des grands romanciers associé au mouvement qu'on a appelé le «  boom latino-américain », aux côtés de Gabriel García Márquez, Julio Cortazar ou Juan Rulfo. Il a donné sa vision du « boom », sous une forme très romanesque, dans son roman Le Jardin d'à côté (1981), où il fait référence à la célèbre agente et éditrice espagnole Carmen Balcells [2] qu'il met en scène sous le nom de Nùria Monclùs.

Dans d'autres langues
العربية: خوسيه دونوسو
تۆرکجه: خوسه دونوسو
Deutsch: José Donoso
English: José Donoso
Esperanto: José Donoso
español: José Donoso
italiano: José Donoso
한국어: 호세 도노소
polski: José Donoso
português: José Donoso
română: José Donoso
русский: Доносо, Хосе
svenska: José Donoso