Jet Propulsion Laboratory

Jet Propulsion Laboratory
Centre de recherche spatial
upright=Article à illustrer Organisation
Jet Propulsion Laboratory sign.jpg
Entrée du Jet Propulsion Laboratory
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Domaine d'activité
Missions spatiales
Siège social
Pays
Coordonnées
Organisation
Effectif
~ 6 000 personnes
Président
Organisations mères
Organisation filiale
Keck Institute for Space Studies (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Produits
Site web
Localisation sur la carte de Californie
voir sur la carte de Californie
Red pog.svg

Le Jet Propulsion Laboratory, plus connu sous son acronyme JPL, basé à Pasadena (Californie) aux États-Unis, est un centre de recherche spatiale de la NASA géré par le California Institute of Technology créé en 1936. Il dispose d'une expertise sans équivalent dans le domaine des missions spatiales robotiques. Au sein de l'agence spatiale américaine le JPL développe les missions d'exploration du système solaire en particulier à destination de Mars (mission Mars Exploration Rover, Mars Science Laboratory, InSight, Mars 2020...) et des planètes externes (Cassini, Europa Clipper, ...) ainsi que des missions scientifiques d'observation de la Terre et d'astronomie spatiale. Le JPL gère également le réseau de stations terriennes Deep Space Network qui permet à l'agence spatiale de communiquer avec ses sondes spatiales interplanétaires. Le JPL emploie en 2017 environ 6 000 personnes. Sur le plan statutaire il s'agit d'un centre de recherche financé par l'état fédéral mais géré par un organisme privé (Federally funded research and development center).

Le JPL est créé à l'initiative de passionnés de fusées et de Theodore von Karman, professeur au renommé California Institute of Technology (Caltech), dans le but d'effectuer des recherches sur la propulsion par moteurs-fusées. A la veille de la Seconde Guerre mondiale, l'Armée de l'Air américaine se tourne vers ces spécialistes pour développer des fusées d'assistance au décollage JATO afin de permettre à ses bombardiers de décoller à partir de pistes de longueur réduite. A la fin de la guerre, le centre de recherche conçoit des fusées et missiles de puissance croissante pour le compte de l'Armée de Terre. Au début de l'ère spatiale le JPL contribue au lancement du premier satellite artificiel américain en fournissant à la fois les moyens de suivi, les étages supérieurs du lanceur et le satellite proprement dit (Explorer 1). C'est un tournant dans l'activité du centre de recherche qui est entériné par son rattachement en octobre 1958 à l'agence spatiale civile américaine toute nouvellement créée, la NASA. A compter de cette date, le centre développe ses compétences dans le domaine de l'exploration du système solaire en écrivant certaines des plus belles pages du programme spatial américain avec notamment les missions Surveyor, Mariner, Voyager, Viking, Galileo, Cassini Huygens, MER et Mars Science Laboratory.

Dans d'autres langues
Bahasa Indonesia: Jet Propulsion Laboratory
Lëtzebuergesch: Jet Propulsion Laboratory
Bahasa Melayu: Makmal Perejangan Jet
srpskohrvatski / српскохрватски: Laboratorija za mlazni pogon