Jazz

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jazz (homonymie) et Jazz (danse).

Le jazz est un genre musical originaire du Sud des États-Unis, créé à la fin du e siècle et au début du e siècle au sein des communautés afro-américaines. Avec plus de cent ans d'existence, du ragtime au jazz actuel, il recouvre de nombreux sous-genres marqués par un héritage de la musique euro-américaine et afro-américaine, et conçus pour être joués en public[1]. Il émerge à partir d'autres genres musicaux, dont le ragtime, la marche, le negro spiritual et le blues, et comporte des caractéristiques telles que l'utilisation fréquente de l'improvisation, de la polyrythmie, de la syncope, du shuffle, du scat et des notes bleues[2]. En route, il emprunte de nombreux éléments à la musique populaire américaine (en) et à la tradition des brass bands[3]. Couramment associé aux cinq instruments emblématiques du jazz — le saxophone, la trompette, le trombone, la clarinette et le piano —, le jazz mobilise cependant un grand nombre d'instruments différents, dont la guitare, la batterie, et la contrebasse.

Au cours du e siècle, le jazz a acquis une large popularité au-delà des frontières des États-Unis et s'est répandu dans le monde, donnant naissance à de très nombreux styles et sous-genres selon les pays et les régions. Les premières formes de jazz apparaissent à la Nouvelle-Orléans et à Saint-Louis dès 1910 : le jazz Nouvelle-Orléans mélange le blues à la quadrille et la biguine des Antilles françaises. Dans les années 1930 émergent le swing, un style marqué par le blues et l'improvisation, et le jazz manouche, un genre créé en France sous l'influence des big bands et du bal musette. D'une musique populaire conçue pour la danse, le jazz devient un genre musical complexe avec le bebop, joué à des tempos plus rapides et avec des accords plus élaborés. Le cool jazz de la fin des années 1940 apporte des sons calmes, délicats, et des mélodies longues et linéaires. Le free jazz des années 1950 se libère quant à lui des contraintes harmoniques, et met en valeur l'improvisation et l'énergie.

Le hard bop apparaît au milieu des années 1950 et introduit des influences du rhythm and blues, du gospel et du blues, notamment dans le jeu du saxophone et du piano. Quelques années plus tard, le jazz modal utilise la gamme comme base de la structure musicale et de l'improvisation. Dans les années 1960 et 1970 se développe le jazz fusion, qui combine le jazz et des rythmes rock, des instruments électroniques et utilise une forte amplification sur scène. Une forme commerciale de jazz fusion, appelée smooth jazz, connaît un franc succès dans les années 1980 et atteint un large public grâce à une diffusion radiophonique de grande ampleur. Jusqu'à aujourd'hui, le jazz a engendré plusieurs dizaines de sous-genres, dont le jazz afro-cubain, le jazz West Coast, le ska-jazz, l'avant-garde jazz, l'indo-jazz (en), le soul jazz, le jazz de chambre, le latin jazz, le jazz-funk, le loft jazz (en), le jazz punk, l'acid jazz, le jazz rap, le M-Base (en) et le nu jazz.

Les musiciens de jazz (jazzmen) jouent au sein de formations qualifiées de jazz bands (orchestres de jazz). Les figures majeures du jazz sont les pianistes Duke Ellington, Art Tatum, Thelonious Monk, Bud Powell, Oscar Peterson, Herbie Hancock et Count Basie, les trompettistes Louis Armstrong, Dizzy Gillespie et Miles Davis, le contrebassiste Charles Mingus, les saxophonistes Coleman Hawkins, Lester Young, Charlie Parker et John Coltrane, le clarinettiste Sidney Bechet, et les chanteuses Billie Holiday, Nina Simone et Ella Fitzgerald. Présent dans la bande originale de nombreux films, le jazz a marqué l’œuvre de cinéastes comme Martin Scorsese ou Woody Allen, lui-même clarinettiste de jazz. Depuis l'après-guerre, la capitale mondiale du jazz est New York, grâce à ses très nombreux clubs de jazz (notamment dans la 52e rue) et ses auditoriums, dont le Carnegie Hall qui accueillit des concerts mythiques. Toutefois, des festivals de jazz ont été créées partout dans le monde : les principaux sont ceux de Montreux, Montréal et Copenhague.

Dans d'autres langues
Аҧсшәа: Аџьаз
Afrikaans: Jazz
Alemannisch: Jazz
aragonés: Jazz
العربية: جاز
asturianu: Jazz
azərbaycanca: Caz
башҡортса: Джаз
Boarisch: Jazz
žemaitėška: Džiazos
беларуская: Джаз
беларуская (тарашкевіца)‎: Джаз
български: Джаз
বাংলা: জ্যাজ
brezhoneg: Jazz
bosanski: Džez
català: Jazz
کوردی: جاز
čeština: Jazz
Cymraeg: Jazz
dansk: Jazz
Deutsch: Jazz
Ελληνικά: Τζαζ
English: Jazz
Esperanto: Ĵazo
español: Jazz
eesti: Džäss
euskara: Jazz
فارسی: جاز
suomi: Jazz
Võro: Tsäss
føroyskt: Jazz
furlan: Musiche jazz
Frysk: Jazz
Gaeilge: Snagcheol
贛語: 爵士樂
Gàidhlig: Jazz
galego: Jazz
עברית: ג'אז
हिन्दी: जैज़ संगीत
Fiji Hindi: Jazz
hrvatski: Jazz
Kreyòl ayisyen: Djaz
magyar: Dzsessz
Հայերեն: Ջազ
Bahasa Indonesia: Jazz
Ido: Jazo
íslenska: Djass
italiano: Jazz
日本語: ジャズ
Patois: Jaz
la .lojban.: zgirjazu
Basa Jawa: Jazz
ქართული: ჯაზი
қазақша: Джаз
한국어: 재즈
Latina: Jazz
Lëtzebuergesch: Jazz
Lingua Franca Nova: Jaz
Limburgs: Jazz
Ligure: Jazz
lingála: Jazz
lietuvių: Džiazas
latviešu: Džezs
Basa Banyumasan: Jazz
македонски: Џез
മലയാളം: ജാസ്
кырык мары: Джаз
Bahasa Melayu: Jaz
မြန်မာဘာသာ: ဂျက်စ်ဂီတ
Nāhuatl: Jazz
Plattdüütsch: Jazz
Nedersaksies: Jazz
नेपाल भाषा: ज्याज्
Nederlands: Jazz
norsk nynorsk: Jazz
norsk: Jazz
occitan: Jazz
ਪੰਜਾਬੀ: ਜੈਜ਼
Pangasinan: Jazz
Papiamentu: Jazz
Picard: Djazz
Pälzisch: Jazz
polski: Jazz
پنجابی: جاز
پښتو: جَز
português: Jazz
Runa Simi: Jazz
rumantsch: Jazz
română: Jazz
русский: Джаз
русиньскый: Джез
саха тыла: Дьаз
sardu: Jazz
sicilianu: Jazz
Scots: Jazz
srpskohrvatski / српскохрватски: Jazz
Simple English: Jazz
slovenčina: Džez
slovenščina: Jazz
shqip: Jazz
српски / srpski: Џез
Seeltersk: Jazz
Basa Sunda: Jazz
svenska: Jazz
Kiswahili: Jazz
ślůnski: Dżez
தமிழ்: ஜாஸ்
ไทย: แจ๊ส
Tagalog: Jazz
Türkçe: Caz
татарча/tatarça: Джаз
тыва дыл: Джаз
українська: Джаз
اردو: جاز
oʻzbekcha/ўзбекча: Jaz
Tiếng Việt: Jazz
Winaray: Jazz
吴语: 爵士乐
ייִדיש: דזשעז
Yorùbá: Jazz
中文: 爵士乐
Bân-lâm-gú: Jazz
粵語: 爵士樂