Jacques VI et Ier

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacques Jacques Ier, Jacques Stuart et Stuart.

Jacques VI
Illustration.
Jacques VI et Ier par John de Critz, 1604, Galerie nationale d'Écosse.
Titre
Roi des Écossais
Jacques VI

(57 ans, 8 mois et 3 jours)
Couronnement
en l'Église de la Sainte Croix de Stirling
PrédécesseurMarie Marie Ire
SuccesseurCharles Charles Ier
Roi d'Angleterre et d'Irlande
Jacques Ier

(22 ans et 3 jours)
Couronnement
en l'Abbaye de Westminster
PrédécesseurÉlisabeth Élisabeth Ire
SuccesseurCharles Charles Ier
Biographie
DynastieMaison Stuart
Date de naissance
Lieu de naissanceChâteau d'Édimbourg (Écosse)
Date de décès (à 58 ans)
Lieu de décèsTheobalds House (Angleterre)
SépultureAbbaye de Westminster
PèreHenry Stuart, duc d'Albany
MèreMarie Marie Ire d'Écosse
ConjointAnne de Danemark
EnfantsHenri, prince de Galles
Élisabeth, princesse royale
Charles Charles IerRed crown.png
ReligionPresbytérianisme puis anglicanisme

Signature de Jacques VI

Jacques VI et Ier
Monarques d'Angleterre

Jacques Stuart (19 juin 1566 – 27 mars 1625) est roi des Écossais sous le nom de Jacques VI (Seumas VI Stiùbhairt en gaélique écossais) à partir du 24 juillet 1567, ainsi que roi d'Angleterre et d'Irlande sous le nom de Jacques Ier (James I Stuart en anglais) à partir du 24 mars 1603. Jacques règne jusqu'à sa mort en union personnelle sur les trois royaumes, qui conservent néanmoins leur indépendance et leurs institutions propres.

Jacques devient roi d'Écosse à l'âge d'un an, après que sa mère, Marie Marie Ire, a été contrainte d'abdiquer en sa faveur. Quatre régents se succèdent jusqu'à sa majorité, en 1578, mais il ne prend réellement en main les rênes de l'État qu'en 1583. En 1603, il succède à Élisabeth Élisabeth Ire, dernière représentante de la maison Tudor, sur le trône des royaumes d'Angleterre et d'Irlande. À compter de cette date, il se donne le titre de « roi de Grande-Bretagne et d'Irlande ». Désormais, les couronnes d'Angleterre et d'Écosse sont réunies, c'est l'Union des Couronnes. Le roi s'installe en Angleterre et il ne retournera qu'à une seule reprise en Écosse en 1617. C'est sous son règne que débutent les plantations en Irlande et la colonisation britannique des Amériques.

Son règne en Écosse, le plus long de l'histoire du pays (57 ans et 246 jours), s'avère couronné de succès dans l'ensemble, mais il rencontre davantage de difficultés en Angleterre : il s'oppose fréquemment au Parlement anglais et fait l'objet de plusieurs tentatives d'assassinat, dont la Conspiration des poudres en 1605. Culturellement, « l'âge d'or » élisabéthain se poursuit durant l'« ère jacobéenne », avec des écrivains comme William Shakespeare, John Donne, Ben Jonson ou Francis Bacon. Jacques lui-même est l'auteur de plusieurs traités et recueils de vers, et il est à l'origine de la traduction de la Bible qui porte son nom, la Bible du roi Jacques.

Jacques et sa femme Anne de Danemark ont sept enfants. Son deuxième fils, Charles, lui succède à la tête des trois royaumes en 1625.

Dans d'autres langues
azərbaycanca: I Ceyms
български: Джеймс I (Англия)
čeština: Jakub I. Stuart
Հայերեն: Հակոբ Ա
Bahasa Indonesia: James Charles Stuart
Lëtzebuergesch: James I. vun England
lietuvių: Jokūbas VI
Malagasy: James VI and I
македонски: Јаков I (Англија)
Bahasa Melayu: James VI dan I
occitan: Jaume Stuart
srpskohrvatski / српскохрватски: James I Stuart
Simple English: James I of England
slovenčina: Jakub I. (Anglicko)
slovenščina: Jakob I. Angleški
српски / srpski: Џејмс I Стјуарт
Tiếng Việt: James I của Anh
Bân-lâm-gú: James 1-sè