Honoré-Gabriel Riqueti de Mirabeau

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mirabeau.
Mirabeau
Honoré-Gabriel Riqueti, marquis de Mirabeau.PNG
Portrait de Mirabeau,
par Joseph Boze.
Fonction
Député
à partir du
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance

Le Bignon
Décès
(à 42 ans)
Paris
Sépulture
Nom de naissance
Honoré Gabriel Riquetti, comte de Mirabeau
Surnom
« L'Orateur du peuple »
« La Torche de Provence »
Formation
Activités
Père
Conjoint
Émilie de Covet de Marignane
Enfant
Jean-Marie-Nicolas Lucas de Montigny (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Membre de
Grade militaire
Lieu de détention
Blason fam it-fr-be Riquet(ti).svg
D’azur, à la bande d’or, accompagnée en chef d’une demi fleur de lis d’argent, défaillante à dextre et florencée du même, et en pointe de trois roses du dernier
signature de Mirabeau
signature

Honoré Gabriel Riqueti aussi orthographié Riquetti, comte de Mirabeau, plus communément appelé Mirabeau, né le au Bignon[1] et mort le à Paris, est un écrivain, diplomate, journaliste et homme politique français, figure de la Révolution.

Surnommé « l'Orateur du peuple » et « la Torche de Provence », il reste le premier symbole de l’éloquence parlementaire en France. Bien que membre de la noblesse, il se distingue en tant que député du tiers état aux états généraux. Fort aimé par les révolutionnaires, son corps est transporté au Panthéon à sa mort, mais la découverte de ses relations secrètes avec la royauté retourne l'opinion, et sa dépouille est retirée du mausolée dont il était le premier occupant.

Dans d'autres langues
العربية: ميرابو
հայերեն: Օնորե Միրաբո
മലയാളം: മിറാബ്യൂ
norsk: Mirabeau
српски / srpski: Оноре Мирабо