Homo georgicus

Homo erectus georgicus
Description de cette image, également commentée ci-après
Homo erectus georgicus, reconstitution
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Mammalia
Ordre Primates
Famille Hominidae
Genre Homo

Nom binominal

Homo erectus georgicus
Abesalom Vekua et al., 2002

Homo erectus georgicus est un représentant fossile du genre Homo décrit en 2002 à partir des fossiles découverts un an plus tôt à Dmanissi, dans le Caucase (République de Géorgie). L'âge de ces fossiles est estimé à 1,8 million d'années et il pourrait donc s'agir du premier représentant du genre Homo en dehors de l' Afrique. La position phylogénétique de ces fossiles et l'existence de l'espèce Homo georgicus font encore l'objet de débats, leur grande diversité morphologique (surtout depuis la publication du crâne Dmanisi 5 en 2013 [1]) conduisant même à une mise en question de la classification en plusieurs espèces des premiers représentants du genre Homo. Homo ergaster, Homo heidelbergensis, Homo rudolfensis et peut-être même Homo habilis pourraient tous être rattachés à Homo erectus [2].

Découvertes

Le site préhistorique de Dmanisi a été découvert sous un village médiéval, situé à une altitude de 1 171 mètres. Fouillé par une équipe internationale comprenant le scientifique géorgien David Lordkipanidze avec le soutien de l' Académie des sciences de Géorgie en coopération avec le Musée central romain-germanique, le site a livré une industrie lithique archaïque évoquant l' Oldowayen (cf. infra) et une faune très ancienne, dite villafranchienne. Il repose sur une coulée basaltique datée d’1,8 million d'années.

Il a également livré un nombre important de fossiles humains :

  • en 1991, une mandibule (D211) attribuée à un jeune adulte ;
  • en 1999, un crâne (D2282) de jeune femme et une calotte crânienne (D2280) d'un homme d'une vingtaine d'années ;
  • en 2000, une mandibule (D2600) ;
  • en 2001, un crâne complet (D2700) et sa mandibule (D2735) découverte à moins d'un mètre ;
  • en avril 2005, un crâne (D3444) et une mandibule (D3900) ;
  • en 2005, un crâne D4500 qui, joint à la mandibule (D2600) découverte auparavant, forme le premier crâne adulte complètement conservé du début du Pléistocène [3].
Dans d'autres langues
العربية: إنسان جورجيا
azərbaycanca: Homo georgicus
تۆرکجه: گورجو آدام
български: Homo georgicus
čeština: Homo georgicus
español: Homo georgicus
Bahasa Indonesia: Homo georgicus
italiano: Homo georgicus
ქართული: Homo georgicus
Lëtzebuergesch: Homo georgicus
Nederlands: Homo georgicus
português: Homo georgicus
tarandíne: Homo georgicus
Simple English: Homo georgicus
slovenčina: Človek gruzínsky
Türkçe: Homo georgicus
українська: Людина грузинська
Tiếng Việt: Homo georgicus