Histoire de Microsoft Windows

En 1983[1], Microsoft lançait le développement de Windows, une interface graphique (GUI) pour son système d'exploitation MS-DOS. Le produit a évolué d'une simple interface à deux familles de système d'exploitation, chacune avec sa codebase et son système de fichier.

La famille de versions 3.x et 4.x comprennent Windows 3.0, Windows 3.1x, Windows 95, Windows 98, et Windows Me. Windows for Workgroups 3.11 a ajouté la gestion du réseau 32 bits. Windows 95 ajouta un meilleur support des processeurs 32 bits (néanmoins, MS-DOS, une partie du noyau et certains utilitaires tel le défragmenteur de disque restèrent en 16 bits). Windows 95 ajouta également une nouvelle interface orientée, qui est encore en partie utilisée aujourd'hui.

La famille Windows NT a commencé avec Windows NT 3.1 en 1993. Les versions modernes de Windows sont basées sur le noyau Windows NT (qui fut initialement pensé pour OS/2). Windows fonctionne sur architectures IA-32, x86-64, et ARM 32-bit (ARMv7)[2],[3]. Des versions plus anciennes fonctionnent sur i860, Alpha, MIPS, Fairchild Clipper, PowerPC, et Itanium.

L'Explorateur Windows, le gestionnaire de fichiers graphique, remplaça Program Manager à la sortie de Windows 95 et reste jusqu'à Windows 10.

Windows 1.0x

Article détaillé : Windows 1.0.

La première version de Microsoft Windows, Windows 1.0, sorti le 20 novembre 1985, fut assez peu utilisée. Elle devait à l'origine appeler "Interface Manager" mais Rowland Hanson, directeur marketing, a convaincu le reste de la compagnie que le nom "Windows" serait plus commercial.

Windows 1.0 n'était pas un système d'exploitation complet, mais plutôt un environnement graphique pour MS-DOS. De ce fait, Windows partageait toutes les faiblesses et problèmes de celui-ci.

Dans cette première version de Windows étaient inclus des programmes simple tels Windows Paint, Windows Write, un calendrier, une horloge, un panneau de configuration et un terminal. On trouvait également un jeu appelé Reversi.

Microsoft avait auparavant travaillé avec Apple Computer pour développer des applications sur leur nouveau Macintosh, qui possédait une interface graphique. Pendant la négociation du contrat, Microsoft avait obtenu une licence sur certains aspects de l'interface du Macintosh. Afin de ne pas enfreindre sur les brevets d'Apple, Microsoft limitera volontairement l'interface de Windows 1.0. Les fenêtres ne pouvaient par exemple pas se superposer les unes aux autres.

Windows 1.0 est sorti dans les cinq versions suivantes :

  • Windows 1.01
  • Windows 1.02
  • Windows 1.03
  • Windows 1.03 pour Intel 80286
  • Windows 1.04
Dans d'autres langues