Haut allemand

Haut allemand
Langues fillesallemand standard, yiddish, luxembourgeois
PaysAllemagne, Suisse, Autriche, Liechtenstein, France, Belgique, Luxembourg, Italie
Classification par famille
Répartition des dialectes de l'allemand supérieur depuis 1945
Répartition des dialectes du moyen allemand depuis 1945

Le haut allemand (Hochdeutsche Dialekte)[1] est, en linguistique, un groupe de dialectes germaniques. Il se distingue du groupe bas-allemand par le phénomène de la seconde mutation consonantique et en est séparé par la ligne de Benrath. Le nombre total de locuteurs dans sa zone traditionnelle, de Düsseldorf en Allemagne à Bad Radkersburg en Autriche est d'environ 60 millions. Il comprend les dialectes du moyen allemand, où la seconde mutation consonantique est incomplète, et les dialectes de l'allemand supérieur, où cette mutation est complète.

Carte des différents dialectes germaniques. Les dialectes allemands sont ici en vert : dialectes de l'allemand supérieur en vert foncé, dialectes du moyen allemand en vert intermédiaire, dialectes du bas allemand en vert clair. En bleu : le groupe scandinave. En orange: le groupe anglo-frison.

Sous l'influence de l'allemand « Hochdeutsch », qui désigne aujourd'hui presque exclusivement la langue standard, le mot français « haut allemand » désigne aussi parfois par extension l'allemand standard, langue allemande officielle issue des dialectes de ce groupe.

Dans d'autres langues