Guerre de l'oreille de Jenkins

Guerre de l’oreille de Jenkins
Description de cette image, également commentée ci-après
Les batailles de la guerre de l’oreille de Jenkins
Informations générales
Date 1739 - 1748
Lieu Caraïbes
Floride
Georgie
Caroline du Nord
Caroline du Sud
Issue Traité d'Aix-la-Chapelle
Statu quo ante bellum
Belligérants
Drapeau de l'Empire espagnol Empire espagnolDrapeau de la Grande-Bretagne. Grande-Bretagne
Commandants
Blas de Lezo
Manuel de Montiano
Andrés Reggio
Edward Vernon
James Oglethorpe
George Anson
Charles Knowles
Pertes
20 000 tués ou blessés
407 navires (principalement marchands)[1]

Batailles

Porto Bello · 8 avril 1740 · Fort Mose (en) · Saint Augustine · Expédition Anson · Carthagène des Indes · Santiago de Cuba (Santiago de Cuba (1re) · Géorgie · La Guaira (en) · Puerto Cabello (en) · Cape Sicié · Panama · Bloody Marsh · Bahamas · Glorioso · 18 mars 1748 · (en) · La Havane

Cette boîte : voir •  •

La guerre de l’oreille de Jenkins[2] (appelée par les Espagnols Guerra del Asiento) a principalement lieu dans les Caraïbes, de 1739 à 1748, et voit s’affronter les flottes et troupes coloniales du royaume de Grande-Bretagne et de l’Espagne. À partir de 1740, débute la guerre de Succession d’Autriche, avec laquelle se confond la guerre de « l’oreille de Jenkins ». Cette guerre peu connue, qui mobilise des forces immenses pour l’époque, et se solde par des pertes humaines et matérielles énormes, est un désastre pour la Grande-Bretagne, et n’aboutit qu’au retour au statu quo ante bellum.

Dans d'autres langues