Groupes ethniques de Chine

La constitution de la Chine, dont tous les habitants ont, selon le droit du sol, la « citoyenneté chinoise », reconnaît en outre selon le droit du sang et selon le même modèle que les groupes ethniques d'Union soviétique, 56 « ethnies » appelées en anglais « nationality» (少数民族 : shǎoshù mínzú = « nation groupée », ou 族 : pouvant signifier « clan », « groupe », « peuple », « ethnie », « tribu »)[1], dont les Han, qui représentent 92 % de la population, soit plus de 900 millions de personnes, mais sont eux-mêmes linguistiquement divisés, avec plusieurs dialectes, et plusieurs variantes régionales du chinois mandarin. Mentionnée, comme dans l'ex-URSS, sur la carte d'identité, l'identité ethnique permet selon le gouvernement chinois, d'appliquer une « discrimination positive » afin de préserver la culture et la langue des peuples « non-Han ».

Les aires linguistiques en Extrême-Orient (dont les ethnies de Chine)

Taïwan distingue de la même manière les 14 minorités (aborigènes) de l'île[2].

Dans d'autres langues
العربية: قوميات الصين
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Dṳ̆ng-guók mìng-cŭk
Esperanto: Etnoj en Ĉinio
español: Etnias chinas
客家語/Hak-kâ-ngî: Chûng-koet mìn-chhu̍k
Bahasa Indonesia: Daftar suku di Tiongkok
한국어: 중국의 민족
lietuvių: Kinijos tautos
norsk nynorsk: Folkegrupper i Kina
português: Etnias da China
русский: Народы Китая
Simple English: Nationalities of China