Galileo (système de positionnement)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galileo.
Logo du projet Galileo, inspiré de celui de l'Agence spatiale européenne et du drapeau européen.

Le programme Galileo est un système de positionnement par satellites (radionavigation) développé par l'Union européenne et incluant un segment spatial dont le déploiement doit s'achever vers 2020. Comme les systèmes américain GPS, russe GLONASS et chinois Beidou, il permet à un utilisateur muni d'un terminal de réception d'obtenir sa position. La précision attendue pour le service de base, gratuit, est de 4 mètres horizontalement et de 8 mètres en altitude[réf. nécessaire]. Un niveau de qualité supérieur sera fourni dans le cadre de services payants proposés aux professionnels.

Le segment spatial de Galileo sera constitué à terme de 30 satellites dont 6 de rechange. Chaque satellite, d'une masse d'environ 700 kg, circule sur une orbite moyenne (23 222 kilomètres) dans trois plans orbitaux distincts ayant une inclinaison de 56°. Ces satellites émettent un signal qui leur est propre et retransmettent un signal de navigation fourni par le segment de contrôle de Galileo. Ce dernier est constitué par deux stations chargées également de surveiller l'orbite et l'état des satellites.

Le projet Galileo, après une phase de définition technique qui débute en 1999, est lancé le avec la signature d'un accord entre l'Union européenne et l'Agence spatiale européenne chargée du segment spatial. Une des motivations principales du projet est de mettre fin à la dépendance de l'Europe vis-à-vis du système américain, le GPS. Contrairement à ce dernier, Galileo est uniquement civil. Le projet parvient à surmonter l'opposition de certains membres de l'UE et d'une partie des décideurs américains ainsi que les difficultés de financement (le coût final est évalué à 5 milliards d'euros). Les tests de Galileo débutent fin 2005 grâce aux lancements des satellites précurseurs Giove-A et Giove-B en et . Les premiers satellites en configuration opérationnelle (FOC) sont lancés en . Au , vingt-six satellites ont été lancés, dont 17 sont opérationnels et 5 en cours de mise en service[1]. Les premiers services de Galileo sont opérationnels depuis le [2],[3]. La précision maximale ne sera pas atteinte avant 2020, lorsque 24 des 30 satellites seront opérationnels[3],[4]. En , Galileo compte déjà près de 100 millions d'utilisateurs[5], et 200 en septembre[6].

Dans d'autres langues
Ελληνικά: Galileo
lietuvių: Galileo
português: Galileo